Covid 19. Une fausse affiche sur les effets indésirables du vaccin soi-disant dans le hall du CHU Pontchaillou

Le CHU Pontchaillou de Rennes va porter plainte pour "usurpation d'identité" après la diffusion d'une fausse affiche sur les effets indésirables du vaccin. Une affiche, partagée sur les réseaux sociaux et affichée, selon les internautes, dans le hall de l'hôpital. Le CHU n'est pas à l'origine de cette affiche, révèle le Vrai du Faux de France Info.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Non, le CHU de Rennes n'a pas exposé dans ses locaux une affiche listant des effets indésirables des vaccins contre le Covid-19. C'est ce que la rubrique de Le Vrai du Faux de France Info révélait ce mercredi 11 janvier.

Selon Antoine Deiana, l'auteur de cette enquête de fact-checking, le CHU de Rennes va porter plainte ce jeudi pour "usurpation d'identité" et "diffusion de fausses nouvelles" après le partage sur les réseaux sociaux de cette fausse affiche.

 


Présentée comme une affiche apposée à l'entrée de l'hôpital, indiquant le numéro de téléphone de l'établissement, elle est censée encourager les gens vaccinés contre le Covid-19 à déclarer leurs possibles effets indésirables, comme une "rechute de cancer", un "cancer foudroyant" ou un "décès brutal inexpliqué".  
 
Le CHU de Rennes, que franceinfo a contacté, indique ne pas être "à l'origine de cette affiche" dont il ignore la provenance. Le CHU ajoute qu'aucun "document de la sorte n'a été vu au CHU de Rennes". En revanche, les coordonnées en bas de l'affiche sont exactes "et génèrent des appels qui perturbent l'activité" du centre de pharmacovigilance de Rennes.