Début de la trêve hivernale : plus de 4000 expulsions en Bretagne

La trêve hivernale vient de débuter pour cinq mois jusqu’au 31 mars, pendant lesquels ceux qui ne paient pas leurs loyers ne peuvent plus être mis à la rue. Cette année, la Fondation Abbé Pierre s’alarme du nombre record d’expulsions en France, qu’en est-il en Bretagne ?
 

© Jean-Michel Piron - France 3 Bretagne

La trêve hivernale est née après l’appel de l’abbé Pierre en 1954 et est inscrite dans la loi depuis 1956. Durant cinq mois, de novembre et jusqu’au 31 mars, ceux qui ne paient pas leur loyers, ne peuvent être mis à la rue sauf en de rares exceptions. La Fondation Abbé Pierre alerte sur l'augmentation du nombre des expulsions.
 

Augmentation des expulsions en Bretagne


En Bretagne, en 5 ans les expulsions ont augmenté dans tous les départements, une croissance de 18% dans le Finistère, de 45% dans les Côtes d'Armor, de 25% dans le Morbihan et de 3 % en Ille-et-Vilaine. Une augmentation des expulsions qui coïncide avec la baisse du fond de l'État, destiné à indemniser les propriétaires. En 2017, la Bretagne a enregistré près de 4200 expulsions, 1382 en Ille-et-Vilaine, 1174 dans le Finistère, 1023 dans le Morbihan et 609 dans les Côtes d'Armor. Si en France, 125 971 ménages ont été expulsé en 2017, les chiffres bretons restent parmi les plus faibles.
 

Expérimentation sur Rennes Métropole

Rennes Métropole a donc lancé une expérimentation de 18 mois pour accompagner des locataires en difficulté dans le parc social. C'est l'association Alfadi qui est mandaté, pour cet accompagnement, elle s'occupe de 24 ménages. Son directeur Philippe Dufeu, explique que si 2/3 des ménages répondent favorablement à leur sollicitation, "un tiers restent sans réaction et à partir de là il faut tenter de recréer du lien avec le ménage de façon à comprendre pourquoi il n'a pas pu payer son loyer."
 

Le reportage à Rennes de Manon Hamiot et Jean-Michel Piron

Interviews : Alexandra Sebil, locatrice expulsée - Stéphane Martin, directeur Fondation Abbé Pierre Bretagne - Philippe Dufeu, directeur de l'association Alfadi
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société