Déception pour le Stade Rennais qui s'incline 1-0 à Bordeaux

Grosse déception pour le Stade Rennais qui s'incline à Bordeaux contre les Girondins. Un club, actuellement dans une mauvaise passe, mais qui n'a jamais relaché la pression. L'Europe s'éloigne pour Rennes, qui comptait sur une victoire pour remonter à la 5e place du classement.

L'arrière rennais Jeremy Doku lors du match entre les Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais - 35e journée de L1 le 2/05/2021
L'arrière rennais Jeremy Doku lors du match entre les Girondins de Bordeaux et le Stade Rennais - 35e journée de L1 le 2/05/2021 © Thibaud Moritz / MORITZ / AFP

La 5e place synonyme d'une sélection européenne semble bien compromise pour le Stade rennais à l'issue de la rencontre contre les Girondins à Bordeaux ce dimanche 2  mai pour la 35e journée de Ligue 1. Les Rennais, s'inclinent 1 à 0, et restent septièmes au classement. Pour les joueurs de Génésio, le week-end aurait pourtant pu être idéal d'un point de vu comptable, au regard de la crise sportive couvant en Gironde, du nul concédé par Marseille contre Strasbourg (1-1) et de la défaite de Lens à Paris (2-1). C'est  raté.
 

Expulsion de Nzonzi à la 8e minute

Malgré la dynamique d'Européen en puissance depuis la prise de fonction de l'entraîneur (cinq victoires, un nul et une défaite en L1), l'objectif s'est  compliqué après  l'expulsion de Steven Nzonzi, qui a chamboulé quasiment tous leurs plans. Des Bretons réduits à dix donc dès la 8e minute à la suite de l'expulsion du milieu de terrain, coupable d'une semelle sur le jeune attaquant bordelais de 18 ans, Sékou Mara. Ce dernier, a débloqué en deux temps cette partie de tous les dangers pour les Bordelais, en ouvrant le score trois minutes plus tard, inscrivant son premier but chez les professionnels pour sa première titularisation en L1.
 

Des supporters girondins très présents

Il faut croire que la mobilisation des Ultramarines, qui ont escorté avant le match le car des hommes de Jean-Louis Gasset lors de son arrivée au stade, avec cette banderole "On vous mène à la victoire", a porté ses fruits. Audibles tout le long du match à l'extérieur de l'enceinte et félicités par les joueurs venus à leur rencontre à l'issue, ils ont vibré sur les temps forts bordelais, souffert comme leurs favoris devant les initiatives de Bretons portés par un Jérémy Doku insaisissable, qui a touché le poteau (49) et mené  des rushes qui auraient mérité meilleur sort. 
 

Une possession pourtant largement rennaise    

Malgré leur infériorité numérique, les Rennais ont eu la possession et dominé. Ils se sont créés les meilleures situations - hormis deux contres mal exploitées côté girondin par Oudin et Sabaly en fin de rencontre. Dans cette fin de match invivable, surtout pour les coeurs aquitains, Serhou Guirassy a eu quatre fois l'occasion d'égaliser. Deux fois sur des coup-francs admirablement placés mais avec deux frappes touchant le mur, puis sur une tête et un tir à chaque fois bien lus par Benoît Costil, heureux de renouer avec un  "clean-sheet". 

Bordeaux obtient un succès capital dans la lutte pour le maintien avec cette victoire à domicile et une 15e place provisoire, qui lui permet de s'éloigner de la zone rouge.
 

Pour l'entraîneur, Bruno Génésio : "ce qui est important c'est la faculté de rebondir après un échec"

"C’est un coup d’arrêt mais ça fait partie des moments difficiles d’une saison que l’on doit être capables de surmonter. On aurait préféré avoir toutes nos forces pour jouer Paris mais ça fait partie des aléas dans une saison. Il faudra compenser les absences de Steven Nzonzi et Eduardo Camavinga. Je parle souvent de la notion de groupe. On verra quelles ressources il a pour les compenser. Ce qui est important, c’est la remise en question et la faculté de rebondir après un échec et non pas de s’apitoyer sur notre sort pour quelque raison que ce soit. Il faut continuer à bien s’entraîner comme on le fait depuis quelques temps et on jouera Paris où l’on aura tout à gagner. C’est toujours la course à l’Europe."


    
    


   
    
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stade rennais fc ligue 1 football sport