Dégradation dans le métro à Rennes : quatre jeunes déférés devant le parquet avant une mise en examen

Publié le Mis à jour le
Écrit par Krystell Veillard

Le parquet de Rennes a ouvert ce jeudi une information judiciaire suite aux dégradations dans le métro de Rennes. Les quatre jeunes interpellés ont été déférés devant un magistrat, avant une mise en examen.

Mise en danger de la vie d'autrui, entrave à la circulation ferroviaire et dégradation en réunion de biens destinés à l'utilité pubique, ce sont les chefs retenus ce jeudi pour l'ouverture d'une information judiciaire à l'encontre de quatre jeunes lycéens interpelés suite aux dégradations mardi dans le métro rennais. Des jeunes en marge de la manifestation contre la loi Travail avaient en effet jetés des chaises sur les voies du métro, à la station Villejean. 
Mercredi, ces jeunes lycéens rennais, âgés de 17, 16 et 15 ans avaient été placés en grade à vue. Ils ont été déférés devant le magistrat instructeur avant leur mise en examen. 

Les lycéens ont reconnu leur participation aux faits


"Tous les quatre, selon le parquet, identifiés sur vidéo, ont reconnu leur participation aux faits tout en affirmant ne pas avoir été associés à leur préparation. Deux d'entre eux admettent avoir tenté de jeter les chaises sur les voies du métro sans y être parvenu. Un troisième déclare s'être emparé d'une chaise mais avoir renoncé à la jeter et le dernier reconnaît sa seule présence au sein du groupe composé d'une vingtaine d'individus."

Le parquet a requis un placement sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître en centre ville de Rennes, obligation de formation et de suivi auprès de la protection judiciaire de la jeunesse.