• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Elections départementales: la poussée de l'UMP et le Front National ne menacent pas la majorité départementale.

Isabelle Le Callennec (UMP) élue à Vitré (35) - Jean-Luc Chenut, chef de file du PS en Ille-et-Vilaine - Gilles Pennelle, chef de file du FN en Bretagne, éliminé sur Fougères 2
Isabelle Le Callennec (UMP) élue à Vitré (35) - Jean-Luc Chenut, chef de file du PS en Ille-et-Vilaine - Gilles Pennelle, chef de file du FN en Bretagne, éliminé sur Fougères 2

On retrouve en Ille-et-Vilaine la synthèse de ce que l'on a vécu au premier tour de ces élections départementales: une percée de l'UMP, le maintien du Front National dans plusieurs cantons, et la gauche, unie, qui résiste et conservera sans doute la majorité dans le département.

Par Stéphane Grammont

Le Front national totalise 18,93 % des voix en Ille-et-Vilaine. Un score historique, certes, mais en deçà de la moyenne des départements. C'est pourtant en Ille-et-Vilaine qu'il y a le plus de cantons, ils sont au nombre de cinq, où le parti de Marine Le Pen se maintient. Le secrétaire départemental du parti frontiste, Gilles Pennelle, est lui éliminé au premier tour dans le canton de Fougères, où il espérait se maintenir.
Réaction de Gilles Pennelle, chef de file du FN Bretagne

Jean-Luc Chenut, une nouvelle tête pour une même majorité

A l'aise dans le canton du Rheu, le successeur de Jean-Louis Tourenne a sans doute profité du léger sursaut de la mobilisation des électeurs. La participation est de 50,91 % dans le département, c'est moins que ce l'on redoutait. A Rennes par exemple, le vote urbain a favorisé la gauche dans tous les cantons. Ailleurs, elle s'est souvent présentée aux côté d'autres listes, comme Europe Ecologie les verts ou le Front de gauche, qui constituent une réserve de voix potentielle.
La journée de JY Chenut


La droite déçue

La majorité départementale sortante aborde ainsi sereinement le second tour. Mais en face, Isabelle le Callennec, élue dès le 1er tour dans le canton de Vitré, n'entend faire de la figuration. Elle est la représentation même de la poussée de l'UMP-UDI en Bretagne, et son statut de porte-parole du parti de Nicoas Sarkosy nous réserve peut-être une tête d'affiche nationale entre les deux tours.

© Schvartz
© Schvartz

La carte des résultats en Ille-et-Vilaine

Ce contenu n'est plus disponible



A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait du documentaire

Les + Lus