La plage de Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine) sera exceptionnellement fermée et interdite à la baignade durant l'été 2024. Les surveillants qui assurent habituellement la sécurité lors des baignades sont réquisitionnés pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Si le soleil revient cet été, pour enfin remplacer l'omniprésente pluie du printemps, les Bretons ne pourront pas profiter de la plage ni de la baignade à Vern-sur-Seiche (Ille-et-Vilaine).

La mairie a décidé de fermer exceptionnellement l'accès au site cet été "en raison de contraintes logistiques liées aux Jeux Oympiques".

La ville de Vern-sur-Seiche, située au sud-est de Rennes, collabore habituellement avec la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) pour assurer la sécurité des baigneurs locaux et estivants.

Mais une grande partie des effectifs de sauveteurs ont été réquisitionnés pour assurer les activités intenses prévues lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. En conséquence, la SNSM est dans l'impossibilité de mettre à disposition des sauveteurs pour la plage de Vern-sur-Seiche.

Aucun candidat trouvé en remplacement

D'ordinaire la plage de Vern-sur-Seiche est constamment surveillée par deux personnes qualifiées. Sans personnel de la Société Nationale de Sauvetage en Mer disponible, la municipalité bretonne a entrepris plusieurs démarches pour maintenir le site ouvert.

"Des devis ont été réalisés pour l'achat du matériel nécessaire, le coût estimé se situant entre 6 000 et 7 000 euros pour équiper le poste de secours" précise la mairie, qui ajoute que des tentatives de recrutement de sauveteurs ont été faites en parallèle.

Malgré "des candidatures reçues, aucun candidat n'a été trouvé pour assurer pleinement ce rôle crucial" détaillent les services de la ville. En cause, "le manque de diplôme" ou "le manque de disponibilité" des postulants.

Un risque bactérien

Face à ce manque de moyens humains formés, la plage de Vern-sur-Seiche sera donc exceptionnellement fermée et interdite à la baignade pour l'été 2024.

Une signalisation spécifique a été mise en place sur le lieu pour informer la population et empêcher toute incompréhension et risque inconsidéré.

La ville ajoute "qu'aucune analyse bactérienne ne sera effectuée cette année, ce qui peut présenter un risque car la qualité de l'eau, habituellement vérifiée régulièrement, ne sera pas assurée".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité