Fermeture de l'université Rennes 2 par crainte d'une "occupation festive"

Le président de l'université Rennes 2 a annoncé jeudi soir la fermeture administrative de ses locaux ce vendredi par crainte d'une "occupation festive" en soutien aux lycéens mobilisés contre la réforme des épreuves du baccalauréat.

Université Rennes 2
Université Rennes 2 © Marc-André Mouchère / France 3 Bretagne

"Un message diffusé sur les réseaux sociaux par l'Assemblée générale étudiante de Rennes 2, et circulant largement auprès des lycéen·nes, annonce une 'occupation festive' de locaux de l'université vendredi 14 février, en soutien aux lycéen·nes mobilisé·e·s contre la réforme des épreuves du baccalauréat ...L'ampleur de l'événement et l'afflux probable de lycéen.nes nous ont conduits à interdire la tenue de cette soirée dans nos locaux", a indiqué Olivier David, président de l'Université des Lettres et Sciences humaines, dans un communiqué. 

"Cette interdiction risquant fortement de ne pas être respectée, nous sommes contraint·e·s de procéder à une fermeture administrative (...) vendredi 14 février, toute la journée sur les campus Villejean et La Harpe", a-t-il ajouté. 
 
Le communiqué explique qu'une rencontre avec des représentant·e·s de l'AG pour chercher une alternative n'a pas permis de trouver une solution "pour garantir le respect des conditions de sécurité des personnes et des biens"

70 participants étaient inscrits (285 intéressés) à cet événement Facebook ce vendredi matin. L'évènement appelait à se retrouver à 19h à l’Université de Rennes 2 "pour faire la fête !" . "Il ne s'agira que d'une nuit, l'idée étant de procéder à une occupation éphémère d'un lieu au sein duquel nous pouvons nous réunir et montrer notre soutien aux lycéens et lycéennes réprimé.e.s, subissant les assauts de la police à chaque tentative d'action contre les épreuves E3C", était-il précisé.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société