Fusillade sur l'A84 en mars 2024 : deux hommes placés en détention provisoire

Deux hommes ont été placés en détention provisoire jeudi 23 mai dans l'attente de leur procès début juillet. Ils auraient participé à une fusillade en mars sur l'autoroute A84 entre Rennes et Caen. Deux blessés étaient à déplorer.

Le 14 mars dernier, en soirée, trois hommes circulant à bord d'une Peugeot 308 "ont été victimes de tirs d'arme automatique depuis un véhicule qui les suivait", au niveau de l'échangeur entre l'A84 et la départementale D15, près de Coglès en Ille-et-Vilaine, à 60 km au nord de Rennes, selon le parquet de Rennes.

Quatre personnes ont été interpellées mardi 21 mai, trois hommes et une femme, âgés de 23 à 34 ans,  a indiqué Philippe Astruc, le procureur de la République de Rennes, confirmant une information de Ouest-France.

Deux des interpellations ont eu lieu à Meaux et une troisième à Villenoy en Seine-et-Marne. Le quatrième interpellé a été "extrait du centre pénitentiaire de Rennes Vezin".

Trois des interpellés sont français, le quatrième est de nationalité algérienne, a précisé le magistrat.

Deux hommes placés en détention provisoire

Parmi ces personnes, deux hommes ont été déférés jeudi au parquet. L'un d'eux est poursuivi pour trois chefs : "participation à une association de malfaiteurs, violences volontaires ayant entraîné une ITT (incapacité totale de travail) supérieure à 8 jours avec trois circonstances aggravantes (arme, réunion et préméditation), et violences volontaires avec usage d'une arme n'ayant pas entraîné d'ITT", selon le parquet.

L'autre est poursuivi "pour le délit de participation à une association de malfaiteurs". Les deux ont été placés en détention provisoire en attente de leur procès qui se tiendra le 8 juillet au tribunal correctionnel de Rennes.

Deux autres personnes remises en liberté

Les deux autres personnes interpellées, dont la femme, ont été remises en liberté, a signalé Philippe Astruc. Âgés d'une vingtaine d'années (nés entre 2003 et 2005), les deux blessés de la fusillade avaient dû être hospitalisés.

Une fusillade sur fond de trafic de drogue

Selon une source proche du dossier, la poursuite entre les deux voitures est partie de Rennes et les deux blessés sont originaires du quartier du Blosne à Rennes où se jouait alors "une guerre de conquête de points de deal" et où, dans la nuit du 9 au 10 mars, une fusillade avait fait deux blessés, dont un grièvement.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité