Grève dans un entrepôt Carrefour du Rheu : des répercussions sur l’approvisionnement des magasins en Bretagne

Depuis ce mercredi 7 avril, plus d'une vingtaine de salariés de l'entrepôt Carrefour du Rheu (Ille-et-Vilaine) organise un filtrage. Ils réclament une augmentation de leur salaire. 

Le filtrage des camions de l'entrepôt du Rheu va se repercuter sur les approvisionnements des magasins Carrefour de Bretagne et Loire-Atlantique
Le filtrage des camions de l'entrepôt du Rheu va se repercuter sur les approvisionnements des magasins Carrefour de Bretagne et Loire-Atlantique

Ils sont motivés et ne lâcheront pas. Depuis mercredi soir, une vingtaine de salariés de l’entrepôt du Carrefour du Rheu organise un filtrage des camions. Sur ce site, les salariés gèrent la livraison des magasins en produits frais et en épicerie en Bretagne et Loire-Atlantique

Les salariés de l'entrepôt Carrefour du Rheu en grève ce jeudi 8 avril.
Les salariés de l'entrepôt Carrefour du Rheu en grève ce jeudi 8 avril.

Ce matin, seul un camion est autorisé à entrer sur site toutes les 20 minutes. Avec cette action, ils espèrent alerter la direction et voir leur salaire augmenter. C’est ce qu’ils demandent depuis plusieurs mois. 

Eux veulent une augmentation de 300 euros net de leur salaire. Après de premières négociations ces dernières semaines, la direction leur a finalement proposé ce mercredi 7 avril une augmentation de 20 euros bruts par mois. “C’est de la colère, mais ce n’est pas que ça. C’est un soucis de considération, on a passé une année compliquée, on a travaillé beaucoup, pas toujours dans les conditions sanitaires favorables”, se plaint Manu Primault.

Le chiffre d’affaires de Carrefour en forte hausse 

D’autant plus que Carrefour “a fait des profits comme on avait jamais fait depuis 20 ans. C’est ça qui est le plus dur à avaler”, ajoute le syndicaliste. En effet, le groupe a récemment publié ses résultats pour l’année 2020 et il semblerait que Carrefour ait tiré profit de cette crise. Avec un chiffre d’affaires qui s’élève à 78,6 milliards d’euros, le groupe enregistre une hausse de 7,8% par rapport à 2019. 

Selon la CGT, la mobilisation est nationale. En France, ce jeudi 8 avril, il y aurait 16 sites filtrés. 

Ce filtrage va forcément avoir des répercussions sur l’approvisionnement des magasins. “Aujourd’hui, on aurait dû livrer 90.000 colis en frais, on en a fait préparer que 20.000”.  La grève va se poursuivre en attendant la réouverture des négociations.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social alimentation société mouvement social