Hausse de la violence à Rennes : 38 policiers en renfort dès septembre

À la rentrée, 38 policiers nationaux vont rejoindre les effectifs du commissariat de police de Rennes. Un renfort plus que bienvenu face à l'augmentation de actes de délinquance et de la violence dans la capitale bretonne. 
C'est une bonne nouvelle pour les policiers du commissariat de Rennes : 38 de policiers nationaux compléteront les effectifs à la rentrée. Ils s'ajoutent à l'arrivée de nouvelles recrues en septembre, mars et juillet dernier, soit 60 nouveaux postes au total. 

"C'est une bonne nouvelle pour nous mais c'est surtout une bonne nouvelle pour nos concitoyens. On parle d'insécurité", remarque David Leveau, secrétaire régional du syndicat d'unité SGP Police - Force ouvrière.

Agressions physiques et sexuelles, vols, règlements de compte sur fond de trafic de stupéfiants... la violence est croissante dans la capitale bretonne, et les policieux fatigués. 
 

Une réponse judiciaire "pas adaptée" 


David Leveau estime que ce renfort va donner un nouvel élan aux forces de l'ordre. "Nos collègues vont pouvoir bouger en interne, prendre le relais de ces policiers qui commençaient à s’essouffler. Ça va permettre une dynamique positive."
 

Il ne suffit pas de renforcer les effectifs sur Rennes, il faut aussi travailler avec la Justice.

David Leveau, syndicat Unité SGP Police - FO



Il dénonce toutefois une "réponse judiciaire pas adaptée" à la situation. "Quand mes collègue voient, remis dehors, des individus qu’ils ont déjà interpellé dix fois, c’est toujours choquant pour eux. Il va falloir qu'il y ait une réponse pénale qui soit donnée et ça, ça va être le travail du garde des Sceaux et du ministre de l’Intérieur."


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité violence faits divers