• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un hommage en dessin GPS à Notre-Dame de Paris pour ce lundi de Pâques, par Nicolas Verdès, sportif passionné

Quasimodo qui voit son coeur s'envoler par Nicolas Verdès en hommage à Notre-Dame de Paris / © Nicolas Verdès pour le dessin et Olivia pour la photo
Quasimodo qui voit son coeur s'envoler par Nicolas Verdès en hommage à Notre-Dame de Paris / © Nicolas Verdès pour le dessin et Olivia pour la photo

Quasimodo qui perd son coeur, voici le nouveau dessin/parcours de running par Nicolas Verdès. Entre art et performance sportive, le breton réalise un hommage à Notre-Dame. 

Par Benoit Thibaut


Le plan d'une ville, un pacours GPS en mode piéton, voici les outils pour réaliser du GPS Drawing. Depuis que Nicolas Verdès a découvert cette technique il ne s'arrête plus. Son oeuvre en ce lundi de Pâques : un Quasimodo sur une gargouille qui voit son coeur s'envoler.
 

Ce lundi 22 avril, après 39 km de courses et cinq heures d'efforts, Nicolas vient d'offrir sa contribution au soutien national pour la cathédrale de Paris.

Sa première envie était de faire un coq, le symbole de la France, mais Nicolas fonctionne à l'émotion, à l'envie, aux défis. Lorsqu' un ami lui évoque l'idée de faire un Run Drawing en hommage à Notre-Dame de Paris, le sportif n'hésite pas.
 

Pour le coeur du ballon, c'est par Montmartre et ses escaliers que le marathonien est passé et comme il le dit avant le départ "le coeur du ballon, c'est deux pics et ça va piquer !" 

La course l'a fait passer de la place Vendôme aux rues de Barbès. La vie n'y est pas la même mais pour Nicolas cela permet "de tout voir, découvrir, et d'être au coeur de la beauté de cette ville."

Nicolas voit grand. Son premier projet de parcours/dessin qui représente la cathédrale fait quand même plus de 140 kilomètres... Un peu trop pour son programme d'entraînement. Une deuxième esquisse l'a amené à ce Quasimodo dessiné par un artiste. Le coeur, c'est Nicolas qui l'a ajouté, et pour cela il a rallongé sa course d'une heure.


Ses dessins et ses kilomètres sont sa façon à lui de préparer des courses


La carte de France et celle de Bretagne, fin janvier et fin février, lui avaient servi de préparation pour l'Eco Trail de Paris.
 
Le 17 avril, Nicolas a dessiné une Hermine en hommage à la Bretagne, qu'il aime tant. Aujourd'hui c'est Quasimodo. Ses courses sont sa façon originale, ludique, d'appréhender les entraînements pour une épreuve à sa hauteur : la 333 Hermine Race. Un triathlon en solo de 333 kilomètres dont il prendra le départ le 22 septembre à 20 h.

Le Parlement de Bretagne à Rennes, autre bâtiment qui a survécu à un incendie, en sera le point de départ et d'arrivée, comme pour son hermine.
 

La 333 Hermine Race, c'est son invention :et cette course folle aura bien entendu un dessin a son éffigie : une tête d'hermine.
 

Un long travail de préparation pour réussir son Quasimodo

 

Choisir un dessin, le passer dans Photoshop et le faire vivre dans Google Maps. Puis retourner dans Open Runner et recommencer. Petit à petit, section par section, afin d'ajuster le dessin, le kilométrage et le dénivelé. Nicolas Verdès se constitue un Road Book.

Pour le projet Coeur de Quasimodo, celui-ci était de 56 pages. Un outil précis, détaillé, qui s'allège au fil au fur et à mesure.  Kilomètre après kilomètre, carrefour après carrefour, Nicolas va se débarrasser des pages parcourues. Un bon moyen de se remotiver en voyant le document fondre.

Il lui faut près d'une dizaine d'heures de préparation derrière son ordinateur pour que son futur entraînement coïncide avec un itinéraire qui rende un dessin réussi. Une erreur de parcours, un détour imposé et tout est à refaire. C'est pourquoi Nicolas anticipe, et cela lui permet de courir plus libéré. 
 

Nicolas n'est pas du genre à faire quelque chose à moitié

 

La course à pied l'amène à faire du Ironman, sa vie de policier l'a conduit à écrire deux romans policiers, le soutien aux autres à un poste d'élu dans sa municipalité. Rien ne l'arrête, son 333 Hermine Race ne sera qu'une étape, ses dessins en GPS Drawing ne sont assurément qu'un début. 

Des dessins, des idées, ce fan de Hergé en a plein la tête. Alors ne soyons pas surpris si Bruxelles reçoit bientôt ses faveurs.
 


 

 


 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

[TEST] Ensemble C'est Mieux en Bretagne 03/07

Les + Lus