I'm from Rennes : un festival "prêt à dégainer" malgré la crise sanitaire

Le festival I'm from Rennes a décidé de tenir la barre et de croire à son édition 2020. Prévue en septembre, elle est maintenue. Les organisateurs comptent sur de nouvelles annonces du gouvernement, mais si les restrictions sont trop grandes, ils devront annuler, car "ça ne leur ressemblerait pas."

En 2019, pendant I'm from Rennes, le concert de Güz II avec un public flottant
En 2019, pendant I'm from Rennes, le concert de Güz II avec un public flottant © Julia Filip

"Tout est prêt, on attend juste le feu vert des instances supérieures pour savoir si on y va ou pas." Cédric Bouchu, programmateur de I'm from Rennes garde confiance. Le festival prévu en septembre est maintenu, malgré les incertitudes liées à l'épidémie de coronavirus. Pour garder le cap et surfer sur l'optimisme, l'affiche de l'édition 2020 a été dévoilée, en attendant la programmation.

Pendant dix jours, le festival s'implante habituellement en ville, dans les parcs, à domicile, pour faire résonner les artistes locaux. 

"Le flou le plus gênant pour l'instant, c'est l'interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes, alors que dans le même temps, les rassemblements de moins de 5000 personnes pourraient être acceptés cet été. Surtout, il faudra savoir avec quel protocole. Si c'est trop strict, ça n'ira pas." 

Ce sera soit cette formule là, soit rien du tout

Cédric Bouchu avoue avoir réfléchi à un plan B, mais il a vite été oublié. "Ca ne ressemblait pas au festival. On tient énormément à la convivialité." 


Ne pas mettre en péril l'association


"On prend le risque, en prenant nos précautions pour ne pas mettre en danger l'association. Aucun engagement financier n'est pris pour l'instant, on ne le fera pas avant trois semaines. On a été clair avec les artistes et les prestataires. 100 % des artistes nous suivent sur notre façon de voir les choses. Ils ont envie de jouer, mais pas dans n'importe quelles conditions." 

I'm from Rennes représente 200 000 euros de budget, un an de travail. S'il n'a pas lieu cette année, il ne sera pas reporté, avec la même programmation, car là encore ce serait perdre son esprit. "On veut une photographie de la scène rennaise actuelle. Dans un an, il se passera beaucoup de choses." 

Cédric et son équipe attendent avec impatience les annonces du 22 juin.

En 2019, 21 000 personnes avaient répondu présentes, dans 15 lieux différents. 148 artistes y avaient participé. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs musique culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter