"Il ne devait jamais marcher", atteint de paralysie cérébrale (IMC), Vincent a surmonté son handicap. Le film

Vincent est visiblement bien dans sa peau, débordant de projets. Il serait comme les autres sans ces trois lettres qui lui collent à la peau : IMC, pour « Infirme Moteur Cérébral », un handicap physique qui perturbe sa motricité et son élocution. "Vincent et les autres", un documentaire saisissant. 

"Vincent et les autres", un film de Philippe Lucas
"Vincent et les autres", un film de Philippe Lucas © Aligal Production
À l’approche de ses trente ans, Vincent est un jeune homme, plutôt beau gosse et débordant de projets : cultiver son potager bio, consolider sa relation avec sa copine Mélina ou encore choisir son nouveau tatouage.

Il aime aussi de la peinture, le surf, les voyages et les réseaux sociaux. Ce film suit Vincent au fil des jours pour comprendre comment le handicap a forgé sa personnalité si singulière. 

 

Le film "Vincent et les autres"

 

IMC : "Infirme Moteur Cérébral"

 

Qu’est-ce qu’un handicapé ? Celui qui te fait croire que tu es normal...

- Simone Sausse

Ces quelques mots de la psychanalyste Simone Sausse ont accompagné le réalisateur, Philippe Lucas, durant le tournage de ce portrait de Vincent, au fil des saisons à un moment décisif de sa vie.

IMC, pour « Infirme Moteur Cérébral », les trois lettres qui collent à la peau de Vincent. Un handicap physique apparut à la naissance et qui impacte très sérieusement sa motricité et son élocution.

Cela ne se voit pas sur les photos, mais c’est ce que l’on remarque avant tout lorsqu’on le rencontre pour la première fois. Avant ses yeux bleus, ses tatouages ou même ses deux chiens pourtant si turbulents.
 
Vincent et les autres, kinésithérapie
Vincent et les autres, kinésithérapie © Aligal Production

Certrains liens entre les neurones ont été coupés. Pour émettre une information le cerveau, plutôt que de créer un chemin direct, fait un détour, ce qui rend l'information plus saccadée. De plus l'IMC fait que toutes les émotions sont exacerbées.

A sa naissance, les médecins avaient dit à ses parents que Vincent ne pourrait jamais marcher ou même parler mais grâce à sa force de caractère et sa volonté, il en est aujourd'hui capable. Ce que Vincent redoute le plus c'est de finir en fauteuil roulant car il sait qu'il ne pourra pas y échapper.

 

Un extrait de votre documentaire, "La France en vrai"
 



Pour Vincent, la fin de l’hiver est attendue comme une libération, tant son corps le fait souffrir durant les longs mois d’hiver. C’est aussi au printemps qu’il saura s’il a gagné son pari de se lancer dans le maraîchage bio. Puis avec l’été il pourra sortir, exposer son corps aux rayons du soleil et retrouver le plaisir du surf.

Tourné au fil des saisons, ce film est le portrait d’un jeune homme qui a construit sa propre normalité « à la marge », et qui a décidé d’affronter frontalement le regard des autres pour ne pas être réduit à son handicap.

Vincent dit ne pas voir le regard des autres et même chercher à attrier les regards par ses tatouage et son style extravagant. Outre le coté esthétique, ses tatouages sont aussi pour lui une volonté de s'affirmer. 
 
 
Vincent et les autres
Vincent et les autres © Aligal Production

"Vincent et les autres", un film de Philippe Lucas 
Diffusion le lundi 12 octobre à 22h55 sur France 3 Bretagne 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société documentaires culture