Jamais les radars automatiques n'ont rapporté autant d'argent

Radar fixe / © AFP - P. Huguen
Radar fixe / © AFP - P. Huguen

Selon la Cour des comptes, en 2017, l’ensemble des amendes pour infractions routières a généré 1,97 milliard d'euros de recettes, dont plus de la moitié, grâce aux radars automatiques gérés par le centre de Rennes. Les recettes sont en augmentation de 9 % en 2017.

Par Sylvaine Salliou


Les amendes forfaitaires des contrôles automatisés, qui sont gérées par le centre de Rennes, ont augmenté de 8 % en 2017 et leurs recettes ont donc augmenté de 9% en 2017.
Elles ont rapporté 824, 5 millions d'euros. A cela s’ajoutent les amendes majorées, soit 188 millions d'euros, en hausse de 18 % par rapport à 2016.
Il semble que les nouvelles contraventions, comme celle "pour non-désignation des conducteurs (NDC)", ont contribué "à la forte augmentation des courriers" envoyés par le Centre de Rennes, "sans que la Cour soit en mesure d'identifier sa part dans l'augmentation global". Le Centre de Rennes aurait envoyé plus de 17 millions d'avis de contravention, soit une hausse 6 % par rapport à 2016


Les recettes liées aux infractions routières vont probablement continuer à augmenter avec le passage à 80 km/h sur les routes en juillet 2018. L’Etat compte au moins récupérer près de 400 millions d'euros supplémentaires. A cela s’ajoutent les voitures radars privées.

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus