Justice. Dans l’affaire Dorian Guémené, les condamnés font appel

Publié le

Ce vendredi 22 octobre Rennes, la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine condamnait cinq hommes à des peines allant de 8 à 15 ans de prison, pour le meurtre de Dorian Guémené . Tous contestent le verdict et font appel.

Les condamnés et leurs avocats n’ont pas été longs à se décider. Six jours après le verdict de la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine, le vendredi 22 octobre 2021, ils ont décidé de faire appel.

Sacha et Stanislas Rhétoré, condamnés respectivement à 15 et 8  ans de prison ferme, Alexis Pesneau (13 ans de réclusion), Thomas Goldchild (10 ans) et Guillaume Clavreul (10 ans) ont décidé de faire appel.

Fort contraste entre le réquisitoire et la condamnation

En juillet 2018, Dorian Guémené, un jeune homme de 24 ans, avait été battu à mort à la sortie de l’Espace, une boîte de nuit de Rennes. Une rixe sur fond d'alcool. 
Le rpocès en assises, du 11 au 22 octobre 2001, n'avait pas permis de faire toute la lumière sur le déroulé des faits lors de cette nuit tragique. Entre mensonges et destructions de preuves, difficile d'y voir très clair sur le rôle des cinq personnes qui ont porté des coups à Dorian. 

Après 15 jours de procès, la cour d’assises avait retenu l’intention homicide.

Le réquisitoire de l'avocat général avait placé Sacha Rhétoré à l'avant-poste de ceux qui avaient donné la mort à Dorian Guémené. Et requis 17 ans de réclusion contre lui. Il avait finalement été condamné à 15 ans de prison.

Volonté de tuer ou non?

La cour d'assises n'a fait pas de différence entre lui et les quatre autres, comme le demandait l’accusation. Elle a aussi retenu l’intention d'homicide, stipulant que les cinq accusés avaient bien eu l’intention de donner la mort, là où l’avocat général avait requis la qualification de coups ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Le procès en appel devra avoir lieu dans un délai maximal d'un an, selon le code de procédure pénale.