La Marche des libertés contre les idées d'extrême-droite a réuni plusieurs milliers de personnes en Bretagne

A l'appel d'un large collectif d'associations, de syndicats, d'organisations politiques, des milliers de personnes ont défilé dans les villes bretonnes pour défendre les libertés ce samedi 12 juin 2021. Ils étaient près de 1000 manifestants à Brest, 2000 à Rennes. 

Des milliers de manifestants ont défilé en Bretagne pour la liberté et contre les idées d'extrême-droite
Des milliers de manifestants ont défilé en Bretagne pour la liberté et contre les idées d'extrême-droite © Karine Hannedouche

La question des libertés s'est imposée d'elle-même pour cette première grande mobilisation nationale après un an et demi de crise sanitaire. Une centaine d'organisations  - syndicats, ONG, associations, partis politiques - ont appelé de concert à marcher ce samedi 12 juin pour défendre la liberté et s'opposer aux idées d'extrême-droite. 

"Climat de haine ambiant"

A une semaine des élections départementales et régionales, les manifestants ont clamé leur inquiétude  "du climat de haine ambiant", alors qu'un sondage donne le Rassemblement National en tête des intentions de vote en Bretagne. 

Pour la tolérance et contre le facisme, ils ont défilé en dénonçant "les lois liberticides qui organisent une société autoritaire de surveillance et de contrôle". Les partcipants protestent contre le gouvernement et la droite qu'ils accusent de courir après l'extrême-droite.

S'allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent plus un interdit. Les propos et actes racistes et sexistes au travail et dans la vie se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale"  dénonce l'Appel du Collectif.

Cette journée de manifestations s'inscrit dans un combat de longue durée selon ses organisateurs. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation société politique