• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le jeune Rifki, enlevé à Rennes, a été retrouvé à Libourne

Une photo floutée du petit Rifki, enlevé le samedi 15 août 2015 à Rennes, et retrouvé sain et sauf le dimanche en Gironde, après le déclenchement d'une "alerte enlèvement" / © Ministère de la Justice
Une photo floutée du petit Rifki, enlevé le samedi 15 août 2015 à Rennes, et retrouvé sain et sauf le dimanche en Gironde, après le déclenchement d'une "alerte enlèvement" / © Ministère de la Justice

Le jeune Rifki, 4 ans, enlevé samedi à Rennes, a été retrouvé à Libourne en Gironde dans un TGV. Il est en "bonne santé apparente" et est examiné par des médecins selon le procureur de la république. Le suspect, avec lequel l’enfant se trouvait, a été interpellé et placé en garde à vue.

Par Thierry Peigné

Le petit Rifki, âgé de 4 ans, enlevé samedi sur la place de la mairie à Rennes, a été retrouvé "sain et sauf" dimanche en début d'après-midi à Libourne en Gironde. Son ravisseur présumé a été interpellé, a indiqué le procureur de la République de Rennes, Thierry Pocquet-du-Haut-Jussé, lors d'une conférence de presse.

"L'enfant est apparemment en bonne santé. Il n'a pas de lésions physiques. Il est examiné par des médecins de l'unité médico-judiciaire de Bordeaux", a précisé le procureur. "Le suspect, avec lequel l'enfant se trouvait, a été interpellé et placé en garde à vue. Il sera entendue ce soir".

Le procureur a ajouté que "la maman est pris en charge pour être tranquille".

Interpellation du ravisseur présumé dans un TGV

C'est un appel à la police d'une voyageuse d'un TGV qui a permis de retrouver Rifki et son ravisseur présumé. "L'individu a été interpellé après l'appel d'un client à la police nationale", a expliqué un porte-parole de la SNCF. "Il se trouvait à bord du TGV 8411 Paris-Montparnasse-Bordeaux. Nous avons été amenés à intervenir : lorsque le TGV est arrivé à Libourne, on a bloqué les portes afin que personne ne puisse sortir du train".

"Les contrôleurs ont été prévenus afin de faciliter le travail des gendarmes. L'individu a été interpellé en voiture 18 à 14H26, l'enfant était avec lui". Ce sont les gendarmes, notamment de Libourne, qui sont intervenus dans le TGV bondé.

L'alerte enlèvement lancée dimanche matin pour le retrouver est levée. Le procureur de la république de Rennes a salué l'efficacité de l'alerte enlèvement "Une nouvelle fois la démonstration de l'utilité de ce dispositif d'alerte immédiate et intensive est faite".

Devant le commissariat de police de Rennes, une quinzaine de personnes de la communauté comorienne dont est originaire le petit garçon, ont manifesté leur joie après l'annonce du procureur.
Retour sur l'alerte enlèvement jeune Rifki
Lieux : Libourne (33) - Rennes (35) Intervenants : Kaombi mze soilihi, Union des comoriens de Rennes - Nadia Mkoura - Alexandra - Thierry Pocquet-du-Haut-Jussé, procureur de la République d'Ille-et-Vilaine / Reportage : C. Jauneau - T. Bréhier - K. Hannedouche

 

A lire aussi

Sur le même sujet

[TEST] Ensemble C'est Mieux en Bretagne 03/07

Les + Lus