Les virades de l'espoir. A Bruz, braderie et zumba pour lutter contre la mucoviscidose

Comme chaque dernier weekend de septembre, les virades de l’espoir se déroulent ce samedi 25 et dimanche 26 septembre. De multiples événements à travers la France vont amener des dons en faveur de la recherche contre la mucoviscidose. A Bruz, près de Rennes, les bénévoles proposent une braderie.

Chaque année, 80 bénévoles organisent la braderie de Bruz dans la halle Pagnol en faveur de la recherche pour lutter contre la mucoviscidose. Tous se retrouvent pour les virades de l'espoir et tous sont unanimes : "Nous sommes une grande famille, on est contents de se retrouver chaque année à cette occasion."

Ça fouille et ça trifouille

Vêtements, livres, rideaux, luminaires, jouets, neufs ou d’occasion : des dons récoltés auprès de particuliers ou de commerçants durant toute l’année font le bonheur des chineurs. Alors dans les allées de la braderie, ça fouille et ça trifouille.

Yvette, elle, est venue comme chaque année pour acheter des bricoles pour ses petits-enfants et ses arrière-petits-enfants. Un tas de vêtements dans son panier, cette Bruzoise arbore un large sourire : "C’est une bonne action, ce n’est pas cher et ça aide la recherche."  Même son de cloche du côté de Laurence. Elle aussi habite Bruz et vient chaque année pour joindre l’utile à l’agréable.

Un peu plus loin, rayon jouets, ce sont Donaïssa et sa copine Dwaynika, 9 ans, qui sont aux anges. Elles ont trouvé du sable à modeler pour 1 € seulement. Il leur reste encore 4 € à dépenser. La mucoviscidose ? Oui, elles savent ce que c’est puisqu’une de leur copine en classe, atteint de cette maladie a fait un exposé.

J’avais entendu parler de cette maladie, mais je ne pensais pas que ça allait nous tomber sur la tête.

Françoise

La plupart des bénévoles, eux aussi connaissent cette maladie génétique. S’ils sont là, c’est souvent parce qu’un de leur proche en souffre. Pour Françoise, c’est sa petite fille de 20 ans, pour Chantalle son petit-fils de 22 ans.
Alors même si l’une habite maintenant la Charente-Maritime et l’autre Quimper, pour rien au monde elles ne rateraient une édition. "J’avais entendu parler de cette maladie, mais je ne pensais pas que ça allait nous tomber sur la tête", avoue Françoise.

Ce dimanche 26 septembre, une initiation à la zumba est prévue sur la place Pagnol à Bruz entre 10h30 et 11h30. Histoire de s’amuser et de bouger avant de faire un don à l’association. La dernière braderie des virades de l’espoir, en 2019, avaient rapporté 25 000 €.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
recherche culture sciences santé société