• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

LGV Paris-Rennes : quand l'arrivée du TGV booste l'immobilier à Rennes

© Giboire / Maurer
© Giboire / Maurer

Avec l'arrivée de la LGV ce 2 juillet et un temps de parcours réduit de 40 minutes entre Paris et Rennes, la métropole rennaise se rapproche de la capitale. Une nouvelle donne qui dope le marché immobilier rennais, surtout autour de la gare.

Par Thierry Peigné

1h25. C'est le temps que vont mettre les plus rapides des TGV entre Rennes et Paris à partir de ce dimanche 2 juillet. Un gain de temps de 39 minutes par rapport aux TGV actuels, qui s'accompagne d'une mutation d'une partie de la ville et de la redistribution du marché immobilier.

L'attractivité d'EuroRennes

La redéfinition du quartier gare avec la construction d'EuroRennes crée un nouveau pôle d'attraction pour les Rennais. EuroRennes c'est un quartier centré sur la future gare, qui à l'horizon 2027 proposera 130 000 m² de bureaux, 115 000 m² de logements, 30 000 m² de commerces, de services ou loisirs, 10 000 m² d'hôtellerie et 9 500 m² d'équipements. Un nouveau centre de vie et de ville, disposant de toutes les infrastructures de déplacement avec la gare routière, les lignes de métro A et B (d'ici 2020) et le TGV qui vous emmène à Paris en 1h30.

© Rennes Métropole
© Rennes Métropole

Pour Emmanuel Couet, président PS de Rennes Métropole : "Il va y avoir pour Rennes un avant et un après 2017/2020". "Aucun territoire à l'échelle nationale ne va voir autant de projets aboutir dans un délai aussi serré", souligne-t-il en évoquant EuroRennes, l'arrivée de la LGV et de la nouvelle ligne de métro. Pour Emmanuel Couet "EuroRennes n'est pas seulement un quartier d'affaires, c'est une vraie opération de renouvellement urbain qui consiste à étendre le centre-ville plus au sud".

© Giboire / Maurer
© Giboire / Maurer

Des prix à la hausse

Cette métamorphose d'une partie de la ville créent la convoitise de nouveaux habitants, intéressés par ce nouveau quartier, hyper tendance, loin de l'image négative que pouvait avoir par le passé le quartier gare. Et les prix de l'immobilier s'en ressentent. Le prix des maisons anciennes dans le secteur sud gare (Ste Thérèse, Sacré Cœur, Vern, Cimetière de l'est) au premier trimestre 2017 ont bondi de 17% par rapport à l'année dernière. La valeur des appartements neuf dans ces quartiers a pris 16% et celle des appartements anciens 7%, soit deux fois plus que sur le reste de la ville.

Et même si Rennes se trouve à 1h30 de Paris, soit à peine plus que certaines grandes banlieues parisiennes, pour autant les acheteurs restent avant tout des ... Rennais. Ils représentent 45% des acheteurs des biens commercialisés. L'arrivée massive de Parisiens prêts à investir à Rennes se fait encore attendre. 

Quel effet TGV sur l'immobilier ?
La LGV aura un impact sur le centre-ville de Rennes. Les prix des maisons et des appartements autour de la gare montent deux fois plus vite que ceux des autres quartiers rennais. Reste que pour l'heure, l'afflux de Parisiens désireux de poser leurs valises dans la capitale bretonne reste modéré. / Intervenants : Xavier Hébert, directeur général Groupe Giboire - Thomas Lecerf, agent immobilier - Agnès Lanoë, présidente Conseil Régional des Notaires - Reportage : S. Breton - V. Chopin


Les notaires estiment que l’effet LGV se mesurera vraiment lorsque la ligne sera en service. A voir alors si les ventes partiront à très grande vitesse !

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus