Lison, 18 ans : "Ce job étudiant en EHPAD m’a transformée et va me faire changer de métier"

Depuis le 15 mars, Lison travaille à mi-temps dans une résidence pour personnes âgées. Un job étudiant, décroché via un dispositif du conseil départemental d'Ille-et-Vilaine. Une expérience humaine qui lui ouvre de nouveaux horizons.

Lison fait un selfie devant la maison de retraite la Sainte Famille à Argentrée-du-Plessis (Ille-et-Vilaine) où elle vit une expérience enrichissante avec ce job étudiant
Lison fait un selfie devant la maison de retraite la Sainte Famille à Argentrée-du-Plessis (Ille-et-Vilaine) où elle vit une expérience enrichissante avec ce job étudiant © Lison Desblés

Il est 14h. Comme cinq après-midi par semaine, Lison Desblés, originaire de Vitré, arrive à la maison de retraite La Sainte-Famille à Argentré-du-Plessis et prend les « transmissions », un mot qui désigne les informations importantes concernant les 58 résidents permanents. Un mot qu’elle ignorait il y a encore quelques semaines et qui prend tout son sens pour cette jeune femme qui a toujours été très sensible au lien inter-générationnel. "J’ai gardé beaucoup d’enfants mais là, j’avais envie de faire quelque chose pour les anciens, alors quand j’ai vu cette proposition du Département, je n’ai pas hésité une seconde", se souvient-elle. 

Depuis le 15 mars, l’étudiante en physique-chimie à l’Université Rennes 1 passe 17 heures par semaine à la résidence. "Un job qui m’a transformée et va me faire même changer de métier. Je voulais être kiné mais peu de temps après avoir commencé ici, je me suis inscrite en école d’infirmière sur Parcoursup", raconte-t-elle avec enthousiasme. Lison voudrait désormais être aide-soignante ou infirmière, un métier humain, de transmission. 


"Un job qui a du sens"

En un mois, elle a déjà vécu tant d’émotions... de souvenirs qui se bousculent. "Il y a un résident un peu ronchon qui boude tout le temps. Le jour où l’on a organisé un karaoké dans la résidence, je l’ai vu chanter et sourire. C’était génial ! Franchement, dans ce cas, je me sens utile. Je fais le lien avec les familles, j’organise des activités collectives. Ça tombe bien, j’ai toujours aimé jouer !" Justement, son précédent job étudiant, c’était dans un magasin de jouets. "C’était bien mais rien à voir avec ce que je vis ici" précise-t-elle.

Ce job est réconfortant pour les résidents comme pour moi. Un job qui a du sens, ça marche dans les deux sens.

Lison, étudiante employée à mi-temps dans un EHPAD

Et d’ajouter qu’elle "conseille à tous les jeunes de vivre une telle expérience"

Lison a découvert un métier dans lequel elle s'épanouit
Lison a découvert un métier dans lequel elle s'épanouit © Lison Desblés


Des CDD à pourvoir jusqu’au 30 juin 

Depuis le mois de mars, le département d’Ille-et-Vilaine cherche entre 150 et 200 étudiants pour aider les résidents de ses 140 Ehpad, 23 unités de soins longue durée et 9 résidences autonomie. Ces emplois, en CDD, ouverts aux 70.000 étudiants d'Ille-et-Vilaine sont rémunérés 615 euros par mois pour un mi-temps de 17 heures par semaine. Il ne s'agit pas d'effectuer les tâches du personnel des EHPAD mais d'aider dans des missions complémentaires comme par exemple utiliser une tablette numérique pour contacter un proche ou améliorer la communication des EHPAD vers les familles. 

Pour faciliter l’accès à ces jobs étudiants, toutes ces offres d’emploi se trouvent sur la plateforme du Crous jobaviz

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société retraites économie jeunesse famille éducation emploi