Appart'âge, une formule "travail contre logement" qui séduit

Il a 19 ans, est étudiant et habite dans une résidence... pour personnes âgées. C'est un échange : un peu de temps consacré en animation auprès de ses voisins retraités contre un logement gratuit. Une cohabitation donnant-donnant qui satisfait tout le monde. Reportage à Perros-Guirrec.

Gabin et Jocelyne, la solidarité intergénératonnelle
Gabin et Jocelyne, la solidarité intergénératonnelle © France3 Bretagne
15h20. Gabin sort du lycée Bossuet de Lannion. Direction Perros-Guirrec. Cet étudiant en BTS Tourisme est également assistant animateur dans une résidence pour seniors. Il profite du projet Appart’âge mis en place par la société Domitys, un réseau national de résidences service dédiées aux personnes âgées.
 

Un T2 tout équipé contre 15 heures de travail par semaine


Avec ce projet, il bénéficie d’un appartement gratuit, un T2 avec cuisine, WI-FI, balcon, etc… « même la vue sur mer, quand il fait beau », précise-t-il. En contrepartie, il travaille 14 à 15 heures par semaines auprès des résidents.

À 19 ans, Gabin habite donc dans une résidence pour seniors. Chaque jour ou presque, son timing est serré. Gabin a 5 minutes pour se changer. Protocole sanitaire oblige, il passe ensuite se laver les mains, prendre sa température, et commence alors sa deuxième vie de la journée.
Par exemple, il assiste les seniors pour des jeux de société, des dîners, des activités un peu insolites comme des voyages virtuels grâce à un casque et des lunettes adaptées.
 
Gabin  : travailler avec les seniors, c'est constructif"
Gabin : travailler avec les seniors, c'est constructif" © Benoît Le Vaillant
 

Les résidents l’adorent


"Il est sensationnel, il est toujours à l’écoute", confie Jocelyne. "Il me fait penser à mes petits-enfants", renchérit Yvonne. "Il nous fait voyager, il nous dépatouille nos affaires avec le matériel informatique", complète Pierre. Le jeune homme, arrivé en septembre 2020 dans la résidence, semble faire l’unanimité auprès des résidents.

Gabin a été recruté sur CV et entretien. Il a passé le concours de la police nationale avec succès l’an dernier, mais en attendant d’avoir de la place pour poursuivre dans cette voie, il a décidé, dès l’année dernière, de s’inscrire en BTS Tourisme.
Il était déjà dans ses calculs sur le loyer à payer pendant ses études quand il est tombé sur cette annonce « Appart’âge ». Pour lui, le calcul a été vite fait. Il s’épargne plusieurs centaines d’euros par mois avec ce système. Et semble y trouver son compte en s’occupant des anciens.
 

Ce que je fais auprès des seniors est très constructif

Gabin Ollivier



« Je suis titulaire d’un BAFA, raconte-t-il, mais avec une spécialité sur les jeunes enfants, de 3 à 6 ans. J’aime beaucoup être avec ce type de population, mais tu as peu de retour. Avec les seniors, c’est très constructif".
 

Donnant-donnant et gagnant-gagnant


Pour la direction de l’établissement Domitys, c’est également tout bénéfice. Elle met à disposition un logement qui était de toute façon vacant, et s’épargne un salaire en mettant en avant la solidarité intergénérationnelle. "C’est un système gagnant-gagnant", explique Erwan Moison, directeur de l’établissement, qui nous apprend avoir reçu une dizaine de candidatures l'été dernier. "Si tout le monde, le jeune, les anciens, Domitys, s’y retrouvent, c’est que c’est gagné ".
 

D’après son contrat – qui reste un véritable contrat de travail, Gabin est là jusqu’en avril, date de la fin de son année d’études. Ce passage dans la résidence Domitys pourrait susciter, qui sait, de nouvelles vocations chez lui.
Du côté de Domitys, on se dit prêt à retenter l’expérience d’entraide intergénérationnelle - la première en Bretagne, mais qui existe déjà depuis 3 ans dans d'autres régions de France - avec d’autres étudiants.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société génération senior