Mort de Dorian Guéméné à Rennes. 5 à 17 ans de réclusion pour violence volontaire requis pour les 5 accusés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Nedjar
La cour d'assises à Rennes où sont jugés six hommes mis en cause dans la mort de Dorian Guémené en juillet 2018
La cour d'assises à Rennes où sont jugés six hommes mis en cause dans la mort de Dorian Guémené en juillet 2018 © E. Colin - France Télévisions

Aux Assises de Rennes, début des plaidoiries ce matin dans le procès des agresseurs présumés de Dorian Guéméné. Le procureur général requiert 5 à 17 ans de réclusion pour violences volontaires ayant entraîné la mort.

Lors de sa plaidoirie ce devant la cour d’assises de Rennes, l’avocat général a préféré retenir le chef d’inculpation de violences volontaires ayant entraîné la mort de Dorian Guéméné plutôt que de meurtre, à l’encontre de ses cinq agresseurs. Cinq amis dont deux frères âges de 23 à 28 ans au moment des faits.

Le 7 juillet 2018, à l’âge de 24 ans, Dorian Guéméné, est décédé à la suite d’une violente altercation survenue à la sortie d’une discothèque. Suivant leur implication, l’avocat a requis contre les accusés des peines allant de 5 à 17 ans.

17 ans de réclusion criminelle pour Sasha R, seul accusé à comparaître en tant que détenu. 5 ans d’emprisonnement dont un à deux ans avec sursis simple pour les deux amis étudiants, qu’il compare à des « naufrageurs ». 5 ans avec sursis probatoire et obligation de soin pour Thomas, le plus âgé des deux frères.

Les agresseurs encourent, malgré tout, toujours une peine de 30 ans de réclusion si les jurés décident de ne pas suivre l'avis de l'avocat général et préférent retenir l'homicide volontaire. Un sixième accusé est lui poursuivi pour destruction de preuves. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.