Bannière résultats municipales

Municipales à Rennes : campagne de terrain pour l'opposition

Marché Jeanne d'Arc, ce jeudi matin, les candidats LREM et divers droite ont relancé leur campagne après un coup d'arrêt brutal dû au confinement. Dans un contexte post-confinement et après une pause de deux mois et demi, la machine semble un peu grippée.

Carole Gandon, LREM, et ses soutiens en campagne pour le second tour des municipales au marché Jeanne d'Arc
Carole Gandon, LREM, et ses soutiens en campagne pour le second tour des municipales au marché Jeanne d'Arc © Catherine Deunf-France Télévisions

Difficile de savoir ce qui les fait traverser le marché d’un pas si pressé. Est-ce les 15 degrés de cette matinée rennaise ? Ou le désir de ne pas se frotter aux autres ? En tout cas les clients de marché Jeanne d’Arc ne semblaient pas enclin à flâner ce matin. Difficile dans ces conditions de reprendre une campagne des municipales stoppée sitôt le premier tour passé, il y a deux mois et demi.

 

Des passants moins réceptifs

 

Gel hydroalcoolique, masques, prospectus posés sur une table pour éviter tout contact direct, l’équipe de Carole Gandon, candidate LREM à la mairie de Rennes, semble avoir pensé au moindre détail et pourtant…

"Les gens ne sont pas réceptifs. Je ne sais pas s’ils ont la tête ailleurs après cette catastrophe du Covid ou s’ils évitent les contacts à cause de la distanciation sanitaire. Mais c’est plus difficile que pour la campagne du premier tour", soupire un colistier de Carole Gandon.

Pour de nombreux Rennais, la priorisé n’est pas l’élection mais leur avenir professionnel ou la situation économique, avance la candidate.

"Le vrai enjeu va être le taux de participation (NDLR : le taux d’abstention au premier tour des municipales à Rennes s’élevait à 60.36%). On encourage les gens à aller voter," poursuit-elle.

 

Le confinement a stoppé une dynamique

 

Même son de cloche du côté de Charles Compagnon, menant la liste d’alliance entre le centre droit et la droite :

J’ai observé les gens au marché des Lices samedi dernier, ils évitent les groupes distribuant des tracts. Je réfléchis à la meilleure manière de faire.

Charles Compagnon, tête de liste DVD à la mairie de Rennes, en campagne au marché Jeanne d'Arc pour le second tour des municipales
Charles Compagnon, tête de liste DVD à la mairie de Rennes, en campagne au marché Jeanne d'Arc pour le second tour des municipales © Catherine Deunf-France Télévisions

 

Le candidat divers droite avoue que c’est étrange de reprendre : "Le confinement a stoppé une dynamique, il y avait une incertitude sur les échéances puisqu’on ne savait pas quand aurait lieu le second tour."

Quant à la liste d'union de la gauche, elle navait pas encore repris sa campagne de terrain ce jeudi.

 

Des électeurs fidèles à leurs habitudes

 

Si peu de passants prêtent de l’intérêt aux candidats en campagne, les personnes interrogées sont unanimes : cette crise du Coronavirus n’a rien changé sur leur vision de la vie politique. Les abstentionnistes s’abstiendront au second comme au premier tour. Et ceux qui ont l’habitude de se rendre aux urnes voteront selon des convictions que la crise n’a pas ébranlées.

"Je voterai encore plus pour les écolos, affirme Cécile 37 ans, parce que ce qu’on a ramassé, c’est bien à cause de la destruction de la nature. On a détruit les habitats des espèces sauvages et voilà !"

"J’irai voter, assène Elie 72 ans. Nathalie Appéré va dépasser les 60%. C’est beaucoup. C’est dommage que Compagnon et Gandon ne se soient pas unis au second tour, ça aurait rendu le triomphe de la gauche moins important."

 

Prime exceptionnelle pour les maires sortants

 

Un triomphe évident au vu des résultats du premier tour (PS-Nathalie Appéré : 32.78%, EELV-Matthieu Theurier : 25.37%, LREM-Carole Gandon : 14.5% et Divers droite-Charles Compagnon : 12.29%)  et de l’alliance passée entre les listes PS et EELV.

La gestion de la crise ayant par ailleurs placé les maires sur le devant de la scène, il y aura plus que jamais une prime au sortant pour le second tour du 28 juin, et ce, dans tout l’hexagone.

La maire a été très visible durant la gestion de la crise. Elle a été à la hauteur dans ce moment et elle a su le faire savoir, analyse Carole Gandon. Cette période va favoriser les sortants.

Une vision partagée par Charles Compagnon : "Elle a bénéficié d’une exposition médiatique extraordinaire, TF1, France 2, LCI… Et comme c’est la notoriété qui fait l’élection, c’est une opportunité pour les gens au pouvoir. Pour ma première participation à une élection, je suis gâté…"

 

Les regrets

 

Le candidat de la droite regrette que la maire n’ait pas consulté les autres candidats en lice pour discuter des aménagements de voiries effectués durant la crise : "Il y a eu la fermeture des quais nord à la circulation, des aménagements de pistes cyclables à la va-vite pour envoyer des messages aux Verts et s’assurer de leur ralliement. Mais ça gène les déplacements et l’économie. C‘est l’enfer."

"La psychologie de crise conduit à un vote refuge, un vote de l’habitude, constate Carole Gandon. Or j’incarne le renouvellement. Je suis un nouveau visage."

Certains habitués du marché passent en saluant l’un ou l’autre des candidats. Certains promeneurs plus avertis s’enquièrent de la santé de Charles Compagnon, qui n’aurait semble-t-il pas échappé au Covid-19.

Si ces deux nouveaux venus dans le paysage politique rennais ne remportent pas le clés de la Ville au soir du 28 juin, ils auront fait connaître leur visage aux Rennais et pourront s’enorgueillir d’une première expérience politique bien particulière.

 

 

 

Listes en présence au second tour des municipales à Rennes (Ille-et-Vilaine) :
  • Pour Rennes avec Nathalie Appéré conduite par Nathalie Appéré
  • Révéler Rennes conduite par Carole Gandon
  • Libre d'agir pour Rennes conduite par Charles Compagnon
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter