Patrimoine. Qui veut acheter des bâtiments historiques rennais ?

Publié le

L’un a abrité le rectorat d’académie pendant 40 ans, l’autre fut le premier hôtel de Ville de Rennes. Erigés au XVIIe et au XVe siècle, le Palais Saint-Melaine et l’Hôtel d’Artillerie sont mis en vente par l’Etat dans le cadre de deux appels à projet. A chaque fois, de gros travaux seront à prévoir pour réhabiliter ces bâtiments emblématiques de la capitale bretonne.

Inoccupés respectivement depuis 2019 et 2013, le Palais Saint-Melaine et l’Hôtel d’Artillerie cherchent leurs nouveaux propriétaires. Objectif : leur donner une seconde, ou plutôt, une énième vie.

Trop chers à entretenir

Situé près du parc du Thabor dans le centre-ville de Rennes, le Palais Saint-Melaine a été érigé dès le XVIIe siècle. Il est d’abord le siège de l’archevêché de Rennes. En 1911, il accueille la fac de droit puis le rectorat d’Académie pendant 40 ans, jusqu'en 2019.

A ce moment, l'édifice de 1.500 m2 et son parc de 3.000 m2 deviennent trop grands et surtout trop chers à entretenir pour l'Etat. 

L’Hôtel d’Artillerie, lui, fut tout d'abord "l'Hôtel des Monnaies où on fabriquait la monnaie à la fin du XVe siècle, rappelle Philippe Bohuon, adjoint animateur architecture et patrimoine à Destination Rennes . Ensuite, il a servi de Chambre des comptes très peu de temps, puis de maison d’école pour l’éducation des jeunes enfants et enfin de maison de ville, l’équivalent de notre hôtel de Ville."

Un ancien cercle de jeu pour militaires

Le bâtiment est alors profondément transformé. Il devient une école d’artillerie à partir de 1798 puis abrite le mess des officiers, un restaurant militaire, jusqu’en 2013. "A l’intérieur, ça avait été très transformé au XIXe siècle par les militaires dans un style néo-classique, assure Philippe Bohuon. C'était devenu une sorte de cercle de jeu. Il y a de très belles pièces : un bar au rez-de-chaussée avec des poutres apparentes, une très grande salle de réception avec des toiles monumentales de scène de guerre, de très beaux lustres, de grandes fenêtres, de magnifiques boiseries."

Des éléments de décor qu'ont pu admiré les potentiels acquéreurs au cours de visites organisées depuis le début de l'année. La dernière aura lieu le 22 novembre prochain. Les candidats ont jusqu’au 30 novembre pour répondre à l’appel d’offre .  

Le Palais Saint-Melaine sera vendu suivant la même procédure.  

Impossible de connaître le montant proposé pour la vente de ces deux fleurons du patrimoine rennais. Mais ce qui est certain, c’est que le montant des travaux sera conséquent. Il faut, entre autre, sécuriser les façades et assurer l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité