• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

PSA Rennes : la chaîne de montage est à l'arrêt

Le débrayage de l'équipe de nuit à PSA La Janais / © DR
Le débrayage de l'équipe de nuit à PSA La Janais / © DR

Une soixantaine d'ouvriers du montage de l'usine PSA La Janais de Rennes ont répondu à l'appel au débrayage de la CGT ce jeudi soir, pour protester contre les conditions de travail.

Par Marc-André Mouchère

À 19h30, ce jeudi 28 juin, la CGT du site de PSA La Janais annonçait un débrayage qui aurait commencé vers 17h30. Une soixantaine d'ouvriers seraient concernés, dont une dizaine d'intérimaires sur la ligne de montage qui fabrique actuellement la Peugeot 5008 et les premiers SUV C5 Aircross qui seront à la vente en fin d'année. Une dizaine d'ouvriers du ferrage (fabrication des caisses) avaient aussi décidé de rejoindre les grévistes.

Débrayage de l'équipe de nuit

Vers 21h30 , 40 ouvriers de l'équipe de nuit du montage débrayaient à leur tour, pour provoquer l'arrêt du montage.
 

La CGT proteste contre de mauvaises conditions de travail 

Certaines revendications sont liées à la récente installation de la nouvelle ligne de montage dans un immense hangar industriel. Les équipements sanitaires n'auraient pas suivi la réorganisation des lignes de production. D'autres concernent des outils manquants ou même des équipements, chaussures ou gants de sécurité en nombre insuffisant pour les intérimaires.
 

Des week-ends à répétition

L'autre revendication concerne le travail du samedi, en raison de l'intensification de la production, dû au succès de la 5008 mais aussi en raison des mises au points de la ligne et des changements de méthodes de travail. PSA demande en effet aux équipes déjà en place des efforts réitérés semaines après semaines. La CGT proteste contre ce manque de  moyens humains et revendique le droit pour les salariés de refuser le travail du samedi. Elle voudrait que le travail du week-end se fasse sur la base du volontariat et moyennant une majoration des salaires
L'usine de Rennes est la seule qui connaisse d'ailleurs un gel des salaires depuis 2013.
 

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus