Quand Bernard Pivot animait un débat culte entre Pierre-Jakez Hélias et Xavier Grall

Bernard Pivot, le célèbre présentateur de l’émission « Apostrophes » dans les années 1970-80, est décédé ce lundi 6 mai, à l’âge de 89 ans. Dans la région, le plus grand souvenir qu’il a laissé restera cette émission d’Apostrophe en 1977 dédiée à la culture bretonne. Une émission au cours de laquelle il ne parviendra pas à réconcilier Pierre-Jakez Hélias et Xavier Grall.

Que restera-t-il, en Bretagne, de Bernard Pivot, décédé ce lundi 6 mai? Le célèbre écrivain, journaliste et surtout présentateur de l'émission Apostrophes, sur Antenne 2, entre 1975 et 1990, n'avait pas d'attache dans la région mais une de ses émissions aura eu un fort retentissement en Bretagne. 

Vendredi 8 juillet 1977. Sur le plateau d’Apostrophes, une émission littéraire diffusée chaque vendredi sur Antenne 2, Bernard Pivot accueille des auteurs bretons, sur cette thématique : quelle Bretagne ? quels Bretons ?
Pierre-Jakez Hélias annonce, en breton, le thème de l'émission.

durée de la vidéo : 00h00mn51s
Bernard Pivot, le célèbre présentateur de l’émission « Apostrophes » dans les années 1970-80, est décédé ce lundi 6 mai, à l’âge de 89 ans. Originaire de Lyon, il n’avait pas de rapport particulier avec la Bretagne. Dans la région, le plus grand souvenir qu’il a laissé restera cette émission d’Apostrophe en 1977 dédiée à la culture bretonne. Une émission au cours de laquelle il ne parviendra pas à réconcilier Pier Jakez Hélias et Xavier Grall. ©INA

Bretons modernes contre Bretons tradis

Rompu à l’exercice, Bernard Pivot anime le débat sur la langue, la culture et le peuple bretons. De vifs échanges ont lieu entre les Bretons "modernes" et les Bretons "tradi"...

Côté littéraire, Le cheval couché de Grall est une réponse virulente au Cheval d'orgueil d'Hélias.

Cette émission d’Apostrophe est restée dans les mémoires car elle place sous les projecteurs un contentieux entre deux façons de vivre l'identité bretonne.
Pierre-Jakez Hélias, bigouden est l’un des auteurs les plus importants du XXe siècle, auteur bretonnant d'abord, mais aussi "écrivain breton d'expression française".

Son livre Le Cheval d'orgueil publié en breton en 1975 puis peu après en français connaît un énorme succès en Bretagne mais également dans la Francophonie.


Pour autant, Pierre-Jakez Hélias n'a jamais fait l'unanimité, notamment dans la mouvance bretonne et bretonnante - les militants de l'Emsav - qu'il qualifiera d'"intellectuels" dans son livre.

Cette méfiance est formulée explicitement dans le pamphlet Le Cheval couché, 1977, de Xavier Grall. L'émission en fait écho.

durée de la vidéo : 00h00mn51s
Bernard Pivot, le célèbre présentateur de l’émission « Apostrophes » dans les années 1970-80, est décédé ce lundi 6 mai, à l’âge de 89 ans. Originaire de Lyon, il n’avait pas de rapport particulier avec la Bretagne. Dans la région, le plus grand souvenir qu’il a laissé restera cette émission d’Apostrophe en 1977 dédiée à la culture bretonne. Une émission au cours de laquelle il ne parviendra pas à réconcilier Pier Jakez Hélias et Xavier Grall. ©INA

Xavier Grall est lui originaire de Landivisiau. Après avoir vécu longuement à Paris, il participe à de nombreuses aventures intellectuelles : avec Glenmor et Alan Guel, il est à l'origine des éditions Kelenn, où il publie Barde imaginé (1968), Keltia Blues (1971), La Fête de la nuit (1972), et Rires et pleurs de l'Aven (1978).

La polémique naît lors de la parution du Cheval couché. Xavier Grall s'en prend à l'auteur du Cheval d'orgueil et plus particulièrement à l'épilogue qui semblait désavouer - mais de manière vague - certains intellectuels plus ou moins bretonnants qui sont traités de "bourgeois".

Les jeunes militants de la gauche bretonne et Xavier Grall reprochent à Hélias sa "bigoudènerie", c'est-à-dire sa vision d'une Bretagne immobile, son localisme voire son clanisme.