Rennes 2 : le blocage se poursuit, les examens se feront en ligne

Des poubelles empêchent l'accès aux bâtiments sur le campus de l'université Rennes 2 / © France 3 Bretagne
Des poubelles empêchent l'accès aux bâtiments sur le campus de l'université Rennes 2 / © France 3 Bretagne

Alors que les partiels devaient avoir lieu ce jeudi 17 mai, un nouveau blocage paralyse l'université de Rennes 2. Dans ces conditions, les examens ont été annulés. La présidence a annoncé qu'ils auraient lieu en ligne.

Par Emilie Colin

Les examens ont été annulés ce jeudi 17 mai à l'université de Rennes 2. Le campus de Villejean fait l'objet d'un nouveau blocage, par 300 étudiants depuis très tôt ce matin, une situation qui devrait se poursuivre pour une durée illimitée. Des poubelles, des chaises ont à nouveau été installés et empêchent les accès aux bâtiments.


Ce matin, les étudiants opposés à ce blocage et prévenus au dernier moment affichaient leur déception et un certain agacement, dans une ambiance tendue.
 

Blocage de Rennes 2 et annulation des partiels : la réaction des étudiants
H. Pédech, JM. Piron, N. Saliou-Tendron


Assurer la tenue des examens


La direction condamne ce mouvement qui empêche le bon fonctionnement de la communauté universitaire et qui dure depuis plus d'un mois. Trois jours de partiels étaient prévus jusqu'à samedi.

Ils auront finalement lieu à distance, en ligne du 23 au 28 mai et s'appuieront sur la réflexion des étudiants. 

Olivier David le président de Rennes 2 se refuse à utiliser la force et explique qu'il s'agit avant tout désormais d'assurer la tenue des examens pour que les étudiants puissent valider leur année et poursuivre leurs démarches selon les résultats. 

Cette solution des examens en ligne ne convient pas aux syndicats étudiants.
Le délégué général de l'UNEF Steve Xhihani rappelle : "nous ce que l'on revendique depuis le début c'est les devoirs maison. Les examens en ligne ce n'est pas la bonne solution alors que le devoir maison paraît plus équitable pour les étudiants mobilisés, ou ceux qui travaillent à côté de leurs études." Ils réfléchissent à un moyen d'empêcher ces examens en ligne. 

La contestation vise la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), accusée d'instaurer un système de sélection à l'entrée de
l'université et a touché plusieurs campus dans toute la France. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Blocage de Rennes 2 et annulation des partiels : la réaction des étudiants

Les + Lus