Rennes : 2000 personnes manifestent pour réclamer une loi climat ambitieuse

A Rennes, environ 2000 personnes ont défilé pour réclamer une "vraie loi Climat". Issu de la convention citoyenne pour le climat, le projet de loi Climat et résilience du gouvernement est critiqué pour son manque d'ambition.  

A chacun ses arguments. Ici, de jeunes Bretons entendent peser sur le gouvernement à la veille de l'ouverture des débats en séance plénière sur la loi Climat et Résilience.
A chacun ses arguments. Ici, de jeunes Bretons entendent peser sur le gouvernement à la veille de l'ouverture des débats en séance plénière sur la loi Climat et Résilience. © Catherine Deunf-France Télévisions

"Et un, et deux et trois degrés, c'est un crime contre l'humanité", scande le cortège. A voir la diversité des participants à cette manifestation, on peut dire que le climat interroge toutes les générations.  

Notre génération, on va se prendre le dérèglement climatique dans la figure. En tant que jeune, on le voit déjà.

Michaël, étudiant en géographie et aménagement du territoire

Un peu plus loin dans le cortège, Nicole, 65 ans, et son mari Helmut sont venus avec des amis de passage à Rennes. "Il faut agir rapidement. Il ne faut pas attendre que ça vienne d'en haut. C'est aux citoyens de se mobiliser," appuie Nicole.


Un projet de loi en deçà des espérances de ces citoyens

La raison de leur mobilisation : l'examen ce lundi 29 mars de la loi Climat et résilience à l'Assemblée Nationale et son cortège de quelque 5 000 amendements. Ce projet de loi écrit par le gouvernement est jugé trop éloigné des propositions de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) qu'il était censé mettre en musique.

© Catherine Deunf-France Télévisions


Alors en se mobilisant partout en France à la veille du début des débats en séance plénière à l'Assemblée Nationale, ces citoyens espèrent faire entendre leur voix.

" Sur les 149 propositions émises par la Convention Citoyenne pour le Climat, peu ont été reprises. Et celles qui l'ont été, ont été vidées de leur sens", s'agace Eric Poiseau, coordinateur du groupe Oxfam de Rennes.


Loin des objectifs de la COP 21

Au micro, l'un des orateurs cite Einstein : "Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire." La foule applaudit. 

© Catherine Deunf-France Télévisions


Parmi eux Jacques Pinchard d'Agir pour le Climat : "Les éléments de la loi telle qu'elle est présentée actuellement ne permettent d'atteindre qu'un tiers des objectifs de la COP 21."


Entre autres revendications, les militants demandent que les aides d'Etat pour pallier la crise Covid soient soumises à des engagements environnementaux de la part des entreprises qui en bénéficient.


Une marche en famille

Beaucoup sont venus en famille. Youssef, père de deux enfants de 10 mois et 3 ans s'alarme : "Avec l'espérance de vie actuelle, mes enfants auront les trois degrés de plus. Les gens veulent que leurs enfants vivent bien et sachent ce que c'est la nature."  Même son de cloche du  côté de Marie, 33 ans. Elle est venue de Nouvoitou, à 15 kilomètres de Rennes, avec une de ses filles. "On espère que le gouvernement nous entendra. Après il sera trop tard", conclut-elle.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
climat environnement réchauffement climatique écologie