A Rennes, besoin de 2,37 millions d'euros pour acheter une statuette de Louis XIV

L’avis est désormais inscrit au Journal officiel : un appel au mécénat est lancé, il s'agit de trouver 2 370 000 € pour acheter une statue représentant Louis XIV sur son cheval. L'objet reviendra au musée des beaux-arts de Rennes.


 
La statue équestre de Louis XIV de Rennes
La statue équestre de Louis XIV de Rennes © Musée des Beaux-arts de Rennes
Il s’agit d’une "oeuvre d'intérêt patrimonial majeur", s’enthousiasme Guillaume Kazerouni au musée des beaux-arts de Rennes. Une statue équestre de Louis XIV d’Antoine Coysevox (1640-1720), en bronze, fonte à la cire perdue, haute de 94 cm, datant des années 1690. Le modèle réduit de la statue équestre de Louis qui trônait au milieu de la place du Parlement à Rennes, après l’incendie de 1792.


La volonté du roi Louis XIV d’imposée une image centralisée de la France


Pour mieux comprendre pourquoi nous parlons là d’un monument emblématique, un peu d’Histoire s’impose. « La création d'un monument en hommage à Louis XIV en Bretagne s'inscrit à la fois dans la volonté du roi d'imposer une image centralisée de l'État dans les plus grandes villes de France, comme Bordeaux ou Lyon,  et dans un contexte breton particulièrement complexe suite à la révolte du papier timbré en 1675, explique Guillaume Kazerouni. L’érection d’une statue en hommage au roi, et par extension en hommage à l’État, est un symbole politique fort dans une ville d’où le Parlement avait été momentanément exilé ».


Rivalité entre Rennes et Nantes, déjà


En 1685,  le roi désigne la ville de Nantes pour recevoir une statue le représentant sur son cheval. En 1692, Coysevox reçoit la commande des deux reliefs du piédestal qu'il exécute avant fin 1693. Les trente années qui suivent sont marquées par des rivalités de pouvoir entre les villes Rennes et Nantes… et par l’incendie de Rennes en 1720. Cet événement a son importance car en 1724, tandis que l’architecte Gabriel dessine les nouveaux plans de la ville, un arrêté royal tranche le conflit qui oppose Nantes et Rennes en décidant de l'installation de la statue… à Rennes.


Place du Parlement de Bretagne

Parlement de Bretagne à Rennes
Parlement de Bretagne à Rennes

La reconstruction de la ville est l'occasion de créer un écrin pour le monument. Deux ans plus tard, le monument est inauguré devant le Parlement de Bretagne au centre d'une nouvelle place royale créée par Gabriel. La statue équestre de Louis XIV sera démantelée après août 1792.
 

Une oeuvre exceptionnelle


Pour Guillaume Kezaurouni, il s’agit vraiment « d’une œuvre exceptionnelle, un témoignage historique majeur pour l'histoire de l'Ancien Régime et de la Bretagne ».

L'avis d’appel au mécénat d’entreprise porte sur 2,37 millions d’euros. L’œuvre appartient actuellement à un collectionneur privé. Si le musée des Beaux-arts de Rennes parvient à l’acquérir, il serait l’un des premiers musées de province à posséder "une œuvre d’intérêt patrimonial majeur", des œuvres qui se retrouvent habituellement dans des musées d’Etat.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musée histoire patrimoine