• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : la candidate LREM Carole Gandon lance sa campagne pour les municipales

Carole Gandon, candidate pour les municipales à Rennes / © MA. Mouchère - France 3 Bretagne
Carole Gandon, candidate pour les municipales à Rennes / © MA. Mouchère - France 3 Bretagne

Référente En Marche !  lors des présidentielles, Carole Gandon a été investie par le parti du Président Emmanuel Macron pour partir à l'assaut de la mairie de Rennes. Ce lundi elle lançait officiellement sa campagne dans les médias.

Par Marc-André Mouchère


Pour elle à Rennes la qualité de vie se dégrade : insécurité, propreté de la ville, commerce, engagement démocratique... il y a mieux à faire. Et pour ce qui est de la question du Modem Pierre Breteau concernant la présidence de la métropole, elle refuse d'en parler avant l'heure.


L'équipe de campagne "Révéler Rennes"


Pour mener sa campagne, la candidate LREM s’appuie sur les 300 adhérents rennais de En Marche ! Carole Gandon, a autour d’elle un collectif dont certaines personnes étaient en 2014 aux cotés de Bruno Chavana ou de Nathalie Appéré. Elle souligne que c'est une équipe « solide avec de nouveaux visages et des talents variés », comme le suggère la punchline de la campagne (ce ne sera pas forcément le nom de la liste) : « Révéler Rennes ».

La liste LREM sera dévoilée lors de la première réunion publique jeudi 12 septembre, mais la question majeure c’est : avec qui fera-t-elle alliance au second tour puisque LREM et les Écologistes étaient au coude à coude respectivement à 25 et 24% aux élections européennes ?

Pour l'instant elle élude la question des alliances : « Ce qui va intéresser les rennais c’est l’avenir de leur ville, le projet qu’on va leur proposer et l’équipe qui va venir, avec son cœur et avec des expériences riches et variées. Je ne crois pas que la question des alliances et des appareils soit prépondérante. »


"Rennes ville pas assez verte"


Une chose est certaine, Carole Gandon n'épargne pas la mairie actuelle, taxant Rennes de ville pas assez.  Pas assez innovante, pas assez participative, et pour commencer pas assez verte : mobilité, collecte des déchets, gestion de l'énergie...
 
Carole Gandon : d'abord l'urgence climatique
 

Les commerçants abandonnés


Selon la candidate LREM d'autres aspects de la politique actuelle de la municipalité sont en souffrance : la question de l'urbanisme avec la construction de tours et des quartiers qui changent sans processus démocratique, l'insécurité et les incivilités qui se multiplient et les commerçants qui  ne sont pas écoutés concernant la vitalité des rues commerçantes, des parkings,etc. Et c'est pour cela que la candidate fait cette conférence de presse dans un café rue Saint-Hélier.
à Rennes, la qualité de vie se dégrade

 

Trop tôt pour parler de qui présidera l'agglomération rennaise


À Pierre Breteau, le maire Modem de Saint-Grégoire, elle refuse sa proposition de ticket pour en quelque sorte décider à l'avance d'un partage des postes : à l'un la mairie, à l'autre la métropole. Carole Gandon ne voit pas les choses comme cela. Pour elle Pierre Breteau aura toute légitimité à postuler mais il faut respecter le processus démocratique et le travail du collectif des maires.
La question du choix du président de la métropole

Une première réunion publique aura lieu au centre social Carrefour 18 ce jeudi 12 septembre à 19h30.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Littoral, la petite maison aux coquillages

Les + Lus