Rennes : la descente de bus à la demande et entre deux arrêts possible dès le 4 janvier

Le réseau STAR proposera à compter du 4 janvier, la possibilité d'une descente à la demande, entre deux arrêts, la nuit dès 22 h. Ce dispositif vise à améliorer la sécurité des voyageurs se déplaçant seuls. 

Une descente à la demande entre deux arrêts va être expérimentée à Rennes, à partir de 22 h, un moyen de renforcer la sécurité des usagers voyageant seuls
Une descente à la demande entre deux arrêts va être expérimentée à Rennes, à partir de 22 h, un moyen de renforcer la sécurité des usagers voyageant seuls © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Deux lignes de bus à Rennes vont expérimenter la descente à la demande entre deux arrêts, à compter du 4 janvier. L'objectif ? Rapprocher les usagers de leur destination et limiter leur temps de trajet à pied, notamment lorsqu'ils ou elles sont seul(es). 

Quelles lignes concernées ?

Il s'agira de la ligne C1 et 57, à partir de 22 h, tous les jours de la semaine. Deux lignes pour l'instant, en raison de la crise sanitaire. 

Le client qui le souhaite devra se manifester auprès du conducteur dès son entrée dans le bus ou au moins un arrêt avant le point d'arrivée souhaité. La STAR précise : "La descente ne peut avoir lieu à n’importe quel endroit de la ligne. Le conducteur ou la conductrice reste juge de la faisabilité ou non de votre demande et doit s'assurer que toutes les conditions sont respectées pour effectuer un arrêt en toute sécurité."

Toute sortie se fera par l'avant du véhicule. A noter que les personnes à mobilité réduite ne peuvent pas bénéficier de cette demande car "les personnes se déplaçant en fauteuil roulant ne peuvent descendre qu’aux points d’arrêts aménagés." 

Cet arrêt à la demande est déjà expérimenté dans d'autres régions comme en Ile-de-France, en Seine-Saint-Denis et en Seine-et-Marne, sur 11 lignes de bus.

Il fait suite à une proposition de loi de la députée Laurianne Rossi qui a mis en avant l'insécurité à laquelle sont confrontées les femmes lorsqu'elles prennent les transports en commun. Un décret permettant son application est paru au Journal officiel en octobre 2020

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports sécurité société