• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : deux ans de prison ferme contre un prêtre pour agression sexuelle

© B. Van Wassenhove - France 3 Bretagne
© B. Van Wassenhove - France 3 Bretagne

Son procès avait eu lieu le 18 juin dernier et la décision mise en délibéré, un ancien prêtre du diocèse de Rennes vient d'être condamné à 5 ans de prison dont 3 avec sursis. 

Par E.C


"C'est une peine aménageable. Il n'ira probablement pas en prison et nous considérons que c'est peu par rapport au préjudice subi par la victime." explique Maître Stichelbaut, avocat de Dominique (prénom d'emprunt) qui poursuivait un prêtre du diocèse de Rennes pour agression sexuelle. L'homme, âgé aujourd'hui de 46 ans a été condamné ce jeudi à cinq ans de prison, dont trois avec sursis. 


Inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles


Le prêtre devra également verser également verser 20 000 euros à la victime et se soumettre à un suivi socio-judiciaire avec injonction de soins. Il a aussi l'interdiction d'exercer une activité professionnelle ou bénévole avec des mineurs de manière permanente. Il est inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles. 

Le prêtre a été jugé mi-juin, devant le tribunal correctionnel pour plusieurs agressions sexuelles entre 2004 et 2006 sur Dominique, dont la première lors d'un voyage à l'étranger à Rome. D'autres avaient eu lieu par la suite à Rennes.

Le procès avait permis de dresser le profil d'un homme d'église en marge des règles, celles de la société et de son institution. Isolé et usant de son autorité liée à sa fonction pour parvenir à ses fins, il vit depuis 2010 dans une abbaye de l'Orne, avec l'interdiction d'exercer tout ministère public. Pendant l'audience il avait évoqué des actes "pas conformes à la morale catholique" et selon lui "consentis."  De son côté, la victime avait évoqué la difficulté de parler et de porter plainte face à l'Église, expliquant que c'était "parole contre parole."


Le procès canonique


Après la justice civile, ce sera au tour du Vatican de continuer à instruire le dossier, déjà transmis par Monseigneur d'Ornellas. "Le Vatican va poursuivre sa démarche de droit canonique." indique-t-on au diocèse de Rennes, sans préciser de délai. Parmi les sanctions, le prêtre pourrait perdre son statut. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Littoral, les steppes de l'estran

Les + Lus