Rennes : favoriser l'insertion des personnes réfugiées grâce à la cuisine

À Rennes, un restaurant solidaire You.Me est en création. Il projette d'employer des personnes réfugiées sur le long terme et de favoriser leur insertion professionnelle. 

Hiyam (à droite) originaire de Syrie a été recrutée par You.Me
Hiyam (à droite) originaire de Syrie a été recrutée par You.Me © S. Breton - France Télévisions
"Souvent on entend parler négativement des réfugiés ou des personnes migrantes en général. L'image est tronquée. Il y a peu d'échanges entre ces gens et les citoyens. L'objectif, c'est de changer cette image, de créer des échanges" explique Clémentine Ruello, chargée de mission pour le projet You.Me.

Avec Elodie Letard, elles ont décidé de miser sur la cuisine pour favoriser l'insertion. Elles ont créé un restaurant qui emploie des salariés ayant le statut de réfugiés. En attendant d'avoir leur propre local (elles lancent d'ailleurs un appel), elles sont accueillies temporairement par La grenouille à grande bouche à Rennes. Elles proposent également des prestations traiteur, en louant des cuisines professionnelles. 
 

J'aime travailler avec les équipes, partager. Mélanger les saveurs françaises et syriennes

Hiyam, réfugiée syrienne


Hiyam et Hadil sont arrivées de Syrie en 2017 et ont croisé la route de You.Me grâce à des associations rennaises. Femmes au foyer dans leur pays, elles peuvent ici compléter leur savoir-faire et s'assurer un avenir. "Nous on leur apprend comment fonctionne une cuisine professionnelle en France, comment on travaille en restauration, les normes. En échange, elles nous en apprennent sur leur cuisine. C'est vraiment un échange de connaissances" explique Elodie Letard.  

Elles sont embauchées pour l'instant ponctuellement, selon les demandes. À terme, You.Me vise des recrutements, avec des CDD d'insertion, pour des durées de six mois à 24 mois.
 
© S. Breton - France Télévisions

"L’idée est de leur offrir une première chance et leur servir de tremplin" insiste Elodie. "Même si on ne parle pas la même langue, on parle le même langage, celui de la cuisine" note-t-elle. 

Lors de leur passage à la Grenouille à grande bouche  Hiyam et Hadil ont participé à la cinquième édition du Refugee food festival, encore un moyen de faire connaître leurs talents. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie solidarité société emploi économie migrants immigration