Rennes : le jeune Morbihannais grièvement blessé après une chute de plusieurs mètres dans le métro est décédé

illustration / © Marc-André Mouchère / France 3 Rennes
illustration / © Marc-André Mouchère / France 3 Rennes

Samedi, de nombreux hommages ont été postés sur les réseaux sociaux à la suite du décès du jeune Morbihannais qui avait chuté dans le métro à Rennes dans la nuit du jeudi 28 au vendredi 29. Originaire de Sérent, il jouait au football à Cruguel (Morbihan).

Par Marc-André Mouchère


Plusieurs clubs du Pays de Josselin et de Ploërmel ont tenu à rendre un hommage au jeune Morbihannais. "C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition de Raphaël Boury, joueur dans le club voisin de l'AS Cruguel" peut-on lire sur la page facebook du Rah-Koëd Plaudren Football Club. Ou encore : "C’est avec une grande tristesse aujourd’hui que nous revenons vers vous, pour rendre hommage à un joueur hors pair, un ami, un frère, un fils: Raphaël Boury. Hors la compétition, l’amitié entre les clubs est forte" sur la page de l'ESG Guégon
 

Une chute d'au moins 8 mètres


C'est dans la nuit du 28 au 29 novembre, à 0 heures 58, que les pompiers de Rennes étaient intervenus pour porter secours au jeune homme âgé de 19 ans. Ce dernier avait fait une chute d'au moins 8 mètres de haut. Il se trouvait alors sur l'un des escalators, dans le sens de la montée, dans la station de métro Sainte-Anne en centre-ville.

La police et le SAMU s'étaient rapidement rendus sur place. À leur arrivée, la victime se trouvait en arrêt cardio-respiratoire. Les secours avaient procédé à une réanimation médicale. Le jeune homme avait ensuite été transporté en urgence absolue au CHU Pontchaillou. Il succombera à ses blessures le vendredi après-midi.


Assis sur la rampe


Vendredi, dans un communiqué, l'opérateur des transports Keolis soulignait apporter son soutien à la victime et à ses proches. Il précisait : "Le désarchivage des vidéos montre un groupe de plusieurs jeunes gens qui sortent de la rame sur le quai n°1 (direction Kennedy), et empruntent l’escalier mécanique allant au palier intermédiaire. Deux personnes du groupe montent alors sur la main courante, dont la victime. Ils empruntent ensuite l’escalier mécanique qui remonte vers la salle des billets, la victime s’assoit de nouveau sur la main courante et bascule dans le vide à droite, sur le quai n°2."

Les circonstances complètes de l'accident doivent encore être déterminées. Un soutien psychologique a été proposé aux personnels de Keolis Rennes et aux agents de sécurité présents sur place et choqués.

Keolis rappelle que les escalators font l'objet d'un contrôle, tous les 28 jours, le dernier datant du 18 novembre. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus