• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : le TNB dévoile sa programmation 2016/2017

Une création du collectif BAJOUR / METTRE EN SCENE / mise en scène Leslie Bernard / © Nicolas Joubard
Une création du collectif BAJOUR / METTRE EN SCENE / mise en scène Leslie Bernard / © Nicolas Joubard

Alors que pour la troisième année consécutive le Théatre National de Bretagne emporte un Molière dans la catégorie théatre public, son directeur, François le Pillouër présente à ses publics une programmation à hauteur des attentes artistiques de cette institution culturelle publique.

Par Marc-André Mouchère

C'est chaque année un évènement que la présentation de la programmation du TNB. La présentation au public se fera lundi 13 juin à 19h dans toutes les salles de du TNB avec des retransmissions vidéo, car ce sont plus de 3000 spectateurs qui assistent à ses présentations pour faire leurs choix de réservation de spectacles. Certains abonnés passionnés rendent leur copie dés le lendemain.  Mais ce jeudi, François Pillouër le capitaine de ce grand navire culturel, dont l'équipage compte une cinquantaine de salariés, présentait son travail à la presse. Avec une certaine émotion (retenue) puisqu'il quittera le bord l'année prochaine.

Programmation riche et ouverte pour 2016/2017

29 spectacles de théatre, danse et arts du cirque, et six évènement musicaux pour tous les goûts. Car le TNB ne se veut surtout pas élitiste et si certains spectacles sont plus avantgardistes que d'autres, il en est dans la programmation qui sont recommandés aux familles. Mais le talent de François Pillouër c'est de savoir faire vivre et fortifier cette institution culturelle. Aussi pour la programmation il s'appuie sur son équipe d'artistes associés, sur les élèves de l'Ecole de théatre que le TNB accueille et sur les échanges européens avec son Atelier International d’Artistes et beaucoup d'autres relations dans les théatres nationaux et européens.

Bilan 2015/2016

D'abord rappelons qu'en 2016 et pour la troisième année consécutive, le TNB voit l'un des siens emporter un Molière pour récompenser un travail exceptionnel de création dans un théatre public. Car le TNB ne se contente pas d'accueillir des tournées : il permet avant tout des créations.

D'abord il y a eu le Cyranno de Bergerac d'Edmond Rostand mis en scène par Dominique Pitoiset et créé à Rennes, au TNB, il y a trois an. Ce spectacle a valu à Philippe Torreton le Molière du meilleur comédien en 2014. La pièce a depuis tourné dans toute la France et à Paris. Son succès n'a pas faibli jusqu'au début de cette année 2016.

Ensuite il a eu le Molière du metteur en scène d'un spectacle de théâtre public décerné à Thomas Jolly en 2015 pour son adaptation de "Henry VI" de Shakespeare. Une succession d'épisodes présentés dans le cadre du festival Mettre en scène de 2012 à 2014. Un prix qui mettait à l'honneur non seulement ce metteur en scène et sa troupe, la Piccola Familia mais aussi validait la réussite de l’École Supérieure d’Art Dramatique intégrée au TNB. Une école dont est sorti Thomas Jolly.

Et puis cette année c'est la comédienne Dominique Blanc mise en scène, avec Vincent Pérez, par  Christine Letailleur dans Les liaisons dangereuses qui emporte le Molière (meilleure comédienne théatre public) pour son rôle de la Marquise de Merteuil.

Une vision élargie de la culture

Il suffit de reprendre les mots de François Le Pillouër pour évaluer l'enjeu de 2017 et la tâche qui attend son successeur : "encore un effort pour être européens !" car l'actuel directeur du TNB ne veut pas de repli identitaire. Au contraire il a toujours prôner l'échange et l'ouverture bien au-delà de la région Bretagne pour que la culture joue pleinement son rôle d'apprentissage de la tolérance, d'enrichissement intellectuel et d'ouverture des esprits.






Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus