Rennes : les pompiers appellent au soutien de la population

Les pompiers en appellent au soutien de la population. Ils ont entamé ce samedi midi une action place de la mairie à Rennes pour interpeller les passants. Tout en dénonçant la dégradation de leurs conditions de travail, ils déplorent une recrudescence des incivilités et des agressions.

 

Les pompiers place de la mairie à Rennes, pour aller au devant de la population
Les pompiers place de la mairie à Rennes, pour aller au devant de la population © Isabelle Rettig - France Télévisions

Beaucoup de camions rouges sur la place de la mairie à Rennes ce samedi midi. Les pompiers vont au devant de la population à Rennes, mais aussi à Saint-Malo et à Redon. Ils demandent son appui. "Ce qu'on attend de la population explique ainsi Jean-Michel Boitelet, président du syndicat autonome des pompiers d'Ille-et-Vilaine, c'est qu'elle nous rende ce qu'on peut lui apporter, un soutien fort".  La profession exprime aussi sa colère et son désarroi face aux agressions dont elle est victime. Ces agressions, avec les incivilités ont plus que doublé en Ille et Vilaine en 2019.
 
durée de la vidéo: 00 min 54
Opération des pompiers auprès de la population à Rennes

En Ille et Vilaine, un pompier professionnel en début de carrière gagne 1250 euros, 2500 € en fin de carrière, s'il n'est pas officier. Ils peinent aujourd'hui à recruter des bénévoles, alors que le nombre d'interventions a augmenté de plus de 10% ces quinze dernières années. 
 

Une revalorisation de leur prime de feu


Les pompiers en grève depuis 6 mois, demandent à ce que leur profession soit reconnue comme à risque. Ils attendent notamment une revalorisation de leur prime de feu, gelée depuis 1990. Une prime qui correspond à 19% de leur salaire, alors que la prime de risque d'un policier c'est 28% de son salaire. Un taux qu'ils aimeraient obtenir. Ils espèrent être enfin entendus par l'État et le Département, qui selon eux, ne cessent de se renvoyer la balle.
 
Les pompiers demandent la reconnaissance du risque pour leur profession.
Les pompiers demandent la reconnaissance du risque pour leur profession. © Isabelle Rettig - France Télévisions
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers sécurité société