Rennes : vers la signature d'ici l'été du pacte d'accessibilité de la Bretagne

Élisabeth Borne, la ministre des Transports, à Rennes pour le pacte d'accessibilité de la Bretagne - 4/05/2018 / © France 3 Bretagne - J.M. Piron
Élisabeth Borne, la ministre des Transports, à Rennes pour le pacte d'accessibilité de la Bretagne - 4/05/2018 / © France 3 Bretagne - J.M. Piron

Ce vendredi à Rennes, la ministre des Transports Elizabeth Borne a fait un point d'étape avec les élus des collectivités bretonnes sur le pacte d'accessibilité de la Bretagne qui pourrait être signé fin juin, début juillet.

Par Thierry Peigné

Suite à l’annonce en janvier dernier de l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Elisabeth Borne a été chargée d’élaborer avec les collectivités territoriales concernées un "projet stratégique pour les mobilités du Grand Ouest".

Les attentes des élus bretons

Dans ce cadre, la ministre a rencontré ce vendredi après-midi les élus de la région Bretagne qui ont de fortes attentes sur la mobilité dans la région et des attentes sur le développement des infrastructures de transports.

Elle a fait le point sur le pacte d'accessibilité avec Loïg Chesnais-Girard, président du conseil régional de Bretagne, les présidents ou leurs représentants des conseils départementaux d’Ille-et-Vilaine, des Côtes d’Armor, du Finistère, et du Morbihan ainsi que les élus locaux de Rennes et des agglomérations de Rennes, Brest, Quimper et Lorient.

Par ce pacte d'accessibilité, les élus bretons sollicitent de l’État un engagement pour "conforter, soutenir et développer l’accessibilité de la Bretagne, sous toutes ses composantes" : aérienne, par le soutien de la compétitivité des aéroports de Bretagne (Rennes, Brest, Quimper et Lorient) ;  ferroviaire, par la poursuite des projets permettant de mettre Brest et Quimper à 1h30 de Rennes et donc 3h de Paris ; routière avec la confirmation de l’achèvement de la mise à 2 fois 2 voies de la RN164 et numérique par le déploiement du très haut débit.

La ministre s'est dite favorable à la poursuite des discussions afin d'arriver à la signature des engagements pour ce pacte d'accessibilité d'ici fin juin, début juillet. Une annonce que le président de la Région voudrait voir concrétisée en millions d'euros sur le papier rapidement.

Élisabeth Borne et Loïg Chesnay-Girard
Élisabeth Borne, ministre des Transports et Loïg Chesnay-Girard, président du conseil régional de Bretagne / Reportage : G. Le Morvan et J. M. Piron

Des engagements pour l'aéroport de Rennes

Sur le développement de l'aéroport de Rennes, annonce faite après l'annonce de l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Élisabeth Borne a confirmé ce vendredi des engagements de rétrocession de terrains appartenant à l'État : "Il y a un potentiel de développement, on voit bien la croissance qui est intervenue ces dernières années. On a en effet des engagements à prendre par l'Etat sur des terrains qui lui appartiennent et qui sont nécessaires à la fois pour les parkings, l'accessibilité de cet aéroport et puis le développement des activités économiques en lien avec l'aéroport".

Suite à ces propos, le président de Rennes Métropole se dit optimiste sur les échéances à venir et l'implication réelle de l'État.

Emmanuel Couet, président de Rennes Métropole
Reportage : G. Le Morvan - J.M. Piron

Ce vendredi matin à Nantes, après une rencontre avec des élus territoriaux dont le maire de Nantes et la présidente de la région des Pays de la Loire, la ministre a annoncé une concertation publique à partir de septembre sur le réaménagement de l'aéroport de Nantes.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un procès pour essayer d'éclairer la mort de Clément Méric

Les + Lus