• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes : les urgences du CHU saturées suite aux maladies hivernales

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Comme de nombreux hôpitaux en France, les urgences du CHU sont confrontées à un afflux de patients suite aux épidémies des maladies hivernales dont la grippe. La direction a alerté l'Agence régionale de santé pour faire passer le message de ne venir aux urgences qu'en dernier recours.

Par Thierry Peigné


"Tous nos lits sont occupés et nous cherchons des solutions pour en libérer afin d'hospitaliser les patients qui affluent aux urgences et qui en ont vraiment besoin" explique la direction du Centre hospitalier universitaire. 

L'Agence régionale de santé, alertée ce lundi par le CHU, met en garde sur la situation de saturation que connaît depuis ce samedi 9 février l'établissement rennais.
 

Les maladies hivernales en cause

La raison de ces "très fortes tensions" au CHU de Rennes, la recrudescence des pathologies hivernales (grippe, broncho-pneumopathies…). "Nous avons une situation tendues depuis 18 mois et avec l'afflux de patients lié aux pic épidémiques de ces pathologies hivernales dont la grippe, nous sommes en difficulté" reconnaît la direction.

"Actuellement, avec ces maladies, 30 % des personnes qui se présentent aux urgences doivent être hospitalisées. Par exemple ce lundi matin, nous avons eu 30 patients à hospitaliser alors que nous avions déjà des soucis pour prendre en charge certains de ceux qui étaient arrivés hier soir et dans la nuit"  ajoute ce membre de la direction. La grippe et les broncho-pneumopathies impliquent fréquemment une hospitalisation pour les populations les plus fragiles. Avec ces patients et ces maladies, les séjours peuvent être longs et nécessitent parfois des condiyions d'isolement.

Une situation d'engorgement qui est lié aussi à la conjonction des pics épidémiques de ces pathologies et des vacances scolaires. Certains cabinets médicaux sont fermés ou en sous-effectifs et ceux qui sont ouverts sont très fortement sollicités et peuvent demander un délai pour une consultation.
 

Une mobilisation générale

"Ce lundi après-midi, nous avons réuni tous les chefs de services en cellule 'de crise' afin de trouver des solutions. C'est une mobilisation générale. Nous avons décidé d'alerter l'ARS (Agence régionale de santé) pour diffuser un message, appelant à ne venir aux urgences qu'après avoir fait appel aux autres solutions comme les médecins ou après avoir contacté le 15".
 

Les conseils de l'ARS

Pour une consultation, le bon réflexe reste de contacter d’abord votre médecin traitant et de pas se rendre directement au service d’urgences. L'ARS rappelle que les cabinets médicaux sont généralement ouverts en semaine, de 8 h à 20 h, et le samedi de 8 h à 12 h. Pour ceux qui habitent la ville de Rennes, il est possible de s’adresser à SOS médecins, au 3624.

En cas d’urgence et en période de fermeture des cabinets médicaux (le week-end, à partir du samedi 12h jusqu’au lundi 8h et la nuit de 20h à 8h) : faites le 15 !

"Avec le 15, selon votre état de santé, vous recevrez des conseils médicaux ou serez informé du lieu où consulter un médecin de garde ou recevrez la visite d’un médecin de garde ou serez pris en charge par l’hôpital en cas d’urgence" précise l'ARS.
 

Sur le même sujet

Interview Emmanuel Rollin

Les + Lus

Les + Partagés