• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rifki a retrouvé sa mère à Rennes. Son ravisseur présumé est connu de la justice

Enlevé à Rennes (35), le petit Rifki a été retrouvé dans le TGV en gare de Libourne (33). Il a été transféré à la PJ de Bordeaux - 16/08/2015 / © Maxppp - PQR - F. Cottereau
Enlevé à Rennes (35), le petit Rifki a été retrouvé dans le TGV en gare de Libourne (33). Il a été transféré à la PJ de Bordeaux - 16/08/2015 / © Maxppp - PQR - F. Cottereau

Le jeune Rifki est rentré sur Rennes cette nuit. Il a pu retrouver sa mère dans un foyer. Son ravisseur présumé est en garde à vue. Il est entendu par les enquêteurs ce lundi après-midi. Il est connu de la justice pour agression sexuelle sur mineur.

Par T.P. avec I. Rettig

Retrouvé en 24h, le petit Rifki a rejoint cette nuit sa mère dans un foyer pour femmes à l'abri des regards . Pour l'oncle de l'enfant qui a pu le voir à son arrivée, le petit garçon de 4 ans se porte bien, même s'il semble éprouvé. Le procureur de la république adjoint a précisé en fin d'après-midi que "le jeune Rifki a été entendu ce jour par les enquêteurs de la police judiciaire, en présence d'un psychologue. L'enfant n'a, à cette occasion, évoqué aucune violence de quelque nature qui aurait pu être commise par le mis en cause qu’il appelle familièrement "Tonton Ahmed".

Le suspect est connu de la justice

Le suspect a été transféré cette nuit dans les locaux de la police judiciaire de Rennes. Il a été placé en garde à vue pour enlèvement et séquestration de mineur de moins de 15 ans, crime puni de trente ans de réclusion. Sa garde à vue sera prolongée cet après midi pour une durée de 24 heures.

Les enquêteurs cherchent à en savoir plus sur la personnalité et les motivations de cet homme de 25 ans déjà connu des services de police. Dans son communiqué, le procureur précise que "le mis en cause fait d’ores et déjà l’objet de poursuites pour des faits d'agression sexuelle au préjudice d’un mineur de quinze ans. Il devra répondre de ces faits en janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Rennes". Son casier judiciaire ne porte trace d’aucune condamnation pénale.

Le ravisseur présumé devrait être présenté, à l’issue de la garde à vue, mardi devant un juge d'instruction en vue de l’ouverture d’une information judiciaire. Il devrait être déféré à l'issu de cette entrevue.

Retrouvé grâce à l'alerte enlèvement

Rifki a été enlevé samedi après-midi à Rennes par un homme de 25 ans, Ahmed qui était hébergé au même endroit que l'enfant et sa famille. L'alerte enlèvement est déclenchée dimanche matin. C'est finalement dans le train Paris-Bordeaux qu'ils sont repérés en milieu de journée par une passagère. L'intervention des gendarmes dans le TGV en gare de Libourne permettra de récupérer l'enfant et d'interpeller le ravisseur présumé.

Le dispositif alerte enlèvement a une nouvelle fois démontré son efficacité. Déclenché 15 fois depuis 2006, il a permis de retrouver tous les enfants disparus.
Rifki, de retour à Rennes
Lieu : Libourne (33), dimanche Intervenant : Ali Sago, oncle de Rifki - Thierry Pocquet du Haut-Jussé, procureur de la république de Rennes / Reportage : I. Rettig - N'Fanteh Minteh - P. Soulabaille

A lire aussi

Sur le même sujet

Homme retranché à Plomodiern : les explications du Colonel Nicolas Duvinage

Les + Lus