Automobiliste tué à coups de batte de baseball. Des coups de klaxon à l'origine de l'agression

Dans la nuit du 24 au 25 février 2024, un homme de 30 ans était tué à coups de batte de baseball à Saint-Thurial, en Ille-et-Vilaine. L’enquête révèle que ce sont des coups de klaxon donnés par la victime qui ont provoqué la réaction de ses agresseurs. Les suspects ont été placés en détention provisoire et mis en examen pour "meurtre".

Le drame avait provoqué la stupeur ce dimanche 25 février à Saint-Thurial, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Rennes, et dans les villages voisins.

Un homme de 30 ans avait été tué dans la nuit à coups de poing et de batte de base-ball. On en sait plus désormais sur les circonstances de cette agression dans laquelle la victime décédée et un de ses amis avait été pris pour cible par deux frères.

Une première altercation il y a 15 jours

L'homme de 37 ans qui a survécu à l’agression a pu expliquer aux enquêteurs que son ami décédé avait déjà eu une première altercation avec les agresseurs, une quinzaine de jours auparavant. Ces derniers lui auraient reproché de s’être garé sur un parking non loin de chez eux. Depuis, "mon ami en avait un peu après eux".

Le soir des faits (le samedi 24 février), les deux amis passent la soirée ensemble pour parler chasse. Ils consomment de l’alcool. Le plus jeune, celui qui a un différend avec les deux agresseurs, décide de prendre sa voiture pour aller devant le terrain des deux frères, qui logent dans une caravane et un cabanon. Il se met à klaxonner avant de poursuivre son chemin. Un peu plus loin, son véhicule est intercepté par la voiture des deux mis en cause. L'homme de 37 ans a expliqué également qu'il avait accompagné son ami "pour essayer de le dissuader en route, mais sans succès" (lui-même n’ayant jamais eu de problème avec les agresseurs).

Un déchaînement de violence

S'en ai suivi un déchaînement de violence extrême, à coups de poing et de batte de base-ball.
Le conducteur est décédé sur place. L’autopsie a confirmé un décès "d’origine traumatique" avec notamment plusieurs fractures ou plaies au niveau de la face et du crâne.
Son ami a reçu aussi des coups de poing et de batte de baseball. Il bénéficie d’une ITT de dix jours.

Mis en examen pour meurtre

Les deux agresseurs ont été interpellés dimanche après-midi et placés en garde à vue.

Le premier, âgé de 50 ans, sans profession, déjà condamné en 2012 et 2016 pour des infractions routières, a reconnu les faits. Il a reconnu avoir pris seul sa voiture, intercepté le véhicule des victimes et avoir asséné des coups de poings et de batte de baseball aux deux occupants.

Il a mis son frère hors de cause, précisant que ce dernier était ce soir-là alcoolisé. II a aussi exprimé lors de son audition "de la peine pour la famille" de la personne décédée.

Le frère, 37 ans, sans mention à son casier judiciaire, chauffeur routier, a lui fait valoir son droit au silence.

Les deux ont été mis en examen pour meurtre et violences avec ITT supérieure à huit jours avec arme et en réunion. Ils encourent une peine de 30 années de réclusion criminelle. lls ont été placés en détention provisoire.

Récidive

Le contexte de tensions a été confirmé par plusieurs procédures depuis 2018 à l’occasion desquelles les deux mis en cause étaient plaignants (notamment pour des nuisances sonores intempestives par klaxonnements ou dégradations par moyens dangereux) ou mis en cause (pour des violences avec arme notamment à l’été 2019, faits pour lesquels ils ont été condamnés en première instance à de l’emprisonnement avec sursis mais avaient fait appel).

Dans ce cas, ils avaient fait aussi preuve de réactions disproportionnées à des nuisances sonores qu’ils subissaient, selon eux.

Marche blanche

Une marche blanche aura lieu  ce samedi 2 mars à Saint-Thurial, sur les lieux du drame, à l’initiative des proches de la victime et de la mairie.