Stade Rennais-Milan AC. Policiers à cheval, drones, un dispositif exceptionnel sur fond de contentieux entre les supporters

Drones, policiers à cheval et renforts de police, le dispositif déployé par la préfecture d'Ille-et-Vilaine pour la rencontre ce jeudi entre le Stade Rennais et le Milan AC est exceptionnel. D'autant qu'un contentieux autour de la paternité d'un emblème anime une rivalité entre deux groupes d'ultras.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

C'est le grand évènement de la semaine du côté de Rennes. Après l'incroyable migration de plus de 10 000 fans rennais la semaine dernière à Milan pour soutenir les Rouge et Noir, ils seront plus de 28 000 à prendre place dans les travées du Roazhon Park jeudi soir. Et malgré la lourde défaite encaissée au match aller (3-0), l'espoir est toujours présent chez les supporters. 

LIRE : "Amici milanesi, benvenuti a Rennes". City-guide, galette-saucisse gratuite... Le Stade Rennais met les petits plats dans les grands pour les supporters de l'AC Milan

Mais si la rencontre suscite énormément d'attente, la crainte concernant d'éventuels débordements suscite l'attention de la préfecture de Rennes. Une réunion a eu lieu ce lundi concernant cette affiche classée 3 sur 4 par la division nationale de lutte contre le hooliganisme. Pas moins de 1 200 supporters milanais sont attendus dans la capitale bretonne. 

400 ultras de la Curva Sud seront du voyage

Parmi les 1 200 supporters du Milan AC à faire le déplacement, 400 ultras milanais, appartenant au groupe de la Curva Sud, sont attendus jeudi matin à l'aéroport de Rennes. Une source d'inquiétude majeure pour la préfecture, qui craint de possibles affrontements avec les ultras du Stade Rennais

Et pour cause, "un contentieux qui oppose à ce jour les deux groupes d'ultras, autour de la paternité de l'emblème "el banditi" utilisé par les deux clubs de supporters", comme l'explique le communiqué de la préfecture d'Ille-et-Vilaine ce mercredi. Pour éviter tout incident, d'importants moyens vont être mis en place. 

Policiers à cheval, drones... Sécurité maximale pour Rennes-Milan AC

Rennes sera observé de près jeudi soir, et la sécurité autour des évènements sportifs en France est un sujet toujours aussi brûlant. Pour assurer une soirée sans encombres, la préfecture d'Ille-et-Vilaine va mettre en place un dispositif exceptionnel. 

Pas moins de six policiers à cheval accompagneront un cortège de supporters du mail François-Mitterand jusqu'au Roazhon Park en milieu d'après-midi, et deux drones seront déployés pendant la rencontre, comme nous l'a confirmé la préfecture.

Dans son communiqué, elle indique également qu'il sera interdit à "tous supporters de l'AC Milan de porter une écharpe, un insigne, un vêtement et un drapeau aux couleurs de ce club" dans un périmètre bien défini.

Une interdiction quelque peu embarrassante étant donné que le Stade Rennais et le Milan AC possèdent les mêmes couleurs, à savoir le rouge et le noir.