• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Stunfest, festival de jeu vidéo, a commencé à Rennes

Des bornes d'arcade font la part belle au jeu rétro. / © Krystel Veillard
Des bornes d'arcade font la part belle au jeu rétro. / © Krystel Veillard

Pour sa 15e édition, le Stunfest est toujours LE rendez-vous des aficionados du jeu vidéo en France. Il réunit en moyenne 12.000 festivaliers chaque année. On y retrouve conférences, tournois, démonstrations sur trois jours, du 17 au 19 mai.

Par Corentin Bélard

C'est LE rendez-vous des joueurs de France entière. Le Stunfest est une référence en la matière dans le monde du jeu vidéo. Créé en 2005 par l'association rennaise 3 Hit Combo, il met en avant les différentes cultures vidéoludiques.

L'objectif : "encourager la pluralité des publics à questionner leur rapport à cet objet culturel" qu'est le jeu vidéo. Un public toujours plus nombreux et diversifié. En 2018, 12.000 festivaliers se sont présentés aux guichets d'entrée. Parmi eux, 600 compétiteurs et compétitrices se sont affrontés pendant les tournois proposés. Les festivaliers parcourent les différents espaces du festival comme s'ils étaient chez eux, ils en apprécient réellement l'ambiance.
 
  

Du local à l'international

Au départ un simple événement local, le Stunfest s'est transformé au fil du temps en une véritable manifestation internationale rassemblant un public du monde entier. Un moment qui entraîne plus de 835.624 vues sur la célèbre plateforme Twitch. Ce site propose des retransmissions en direct des parties entre joueurs.

Au-delà des affrontements, les festivaliers peuvent sillonner le site à la découverte de jeux encore inconnus du grand public. Ce sont des "exclusivités" qui attirent le chaland, en quête de nouveauté. L'association rennaise Retro Game Zone, partenaire de l'organisateur, était présente ce vendredi pour proposer une de ces exclusivités, qui sortira le 25 juin prochain.
 

Elle fait partie des nombreuses associations sur le festival, solidaires autour d'un dénominateur commun : l'amour de ce loisir audiovisuel. Certaines font beaucoup de kilomètres, comme le Tagazoo Club Talence, venu de la région bordelaise. Son président apprécie que le festival soit entièrement dédié au plaisir du joueur et soit moins centré sur les nouveautés présentées par les développeurs.
 

Une place pour les indépendants

Dans cette logique de faire la part belle à l'ensemble des planètes qui gravitent dans la galaxie du jeu vidéo, les équipes du festival mettent en exergue les studios indépendants, qui ont du mal à se placer sur un marché très concurrentiel.

La Zone Indés est l'espace réservé à la démonstration des projets de ces petits poucets de la création vidéoludique. Ces derniers pourront recevoir un prix de la part d'un jury présent pour examiner leurs inventions, tout comme les festivaliers qui décerneront le prix du Public. Des festivaliers bien évidemment invités à tester ces jeux, il y en a pour tous les goûts.
 
Interview d'Aymeric Lesné
Directeur du Stunfest

Du jeu vidéo mais pas seulement. La soirée du samedi 18 mai sera tout autant musicale. Quatre concerts animeront l'Étage du Liberté de 21h à 3h. Rock, électro jusqu'au heavy metal pour le plaisir de chacun.
 

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus