TEMOIGNAGE. Lou fait face à la sclérose en plaques grâce à la voile et au skipper Thibaut Vauchel-Camus

replay

Lou a 18 ans et est atteinte de sclérose en plaques. Sa rencontre avec le skipper Thibaut Vauchel-Camus lui a permis de faire face à la maladie. La voile l'a empêchée de sombrer et lui donne aujourd'hui un horizon. Un témoigne fort à retrouver dans le documentaire "Lou de mer" d'Olivier Chasle.

Lou a 9 ans, quand les premiers symptômes de la maladie apparaissent. Suite à quelques vertiges qui la conduisent chez le médecin, elle est immédiatement envoyée aux urgences. On lui diagnostique alors une sclérose en plaques. Un choc pour elle et toute sa famille.

Vivre au rythme des "poussées" 

La sclérose en plaques est une maladie inflammatoire qui touche le système nerveux et la moelle épinière. Les troubles moteurs, oculaires, sensitifs, l’équilibre, une grosse fatigue... les signes sont variables. Ils marquent ce qu'elle appelle, "les poussées". Il faut s'adapter aux symptômes, qui rythment dorénavant sa vie. 

C'est compliqué de ne pas savoir comment on ira le lendemain. Mais il faut apprendre à vivre avec. Passée l'angoisse, je me dis… on verra sur le coup.

Lou

18 ans, atteinte de la sclérose en plaques

Rencontre avec Thibaut Vauchel-Camus, porteur d'espoir

En 2016, elle organise, dans son collège, une course pour récolter des fonds pour la recherche sur la maladie. Dans ce cadre, elle interviewe Thibaut Vauchel-Camus, skipper du bateau qui porte les couleurs de la Fondation ARSEP, une fondation qui accompagne les chercheurs qui travaillent sur la sclérose en plaques.

Le navigateur est célèbre pour avoir remporté plusieurs compétitions de voile. Engagé aux côtés de la fondation depuis 2012, il navigue avec toujours les mêmes objectifs et la même implication : "un message d'espoir pour les malades de la sclérose en plaques" dit-il.

J'ai l’opportunité de pouvoir partager ma passion et de dédier toute l’énergie nécessaire pour des personnes qui n’en ont pas les moyens.

Thibaut Vauchel-Camus

Skipper

Plus près de la mer et des bateaux

Lou décide alors, à l'âge de 18 ans, de s'installer pour poursuivre ses études en Bretagne, plus près de la mer et des bateaux. Elle quitte sa ville natale, Reims, et se pose à Rennes, poussée par le désir d'être à proximité de Thibaut Vauchel-Camus et de son équipe. 

Ambassadrice engagée

Le skipper, impressionné par le dynamisme de la jeune fille, ne la quittera plus. Leur entente est telle qu'il la nomme "Marraine" de son bateau, un Ocean Fifty (trimaran de 15 m), sur la Route du Rhum 2022.

Depuis, Lou porte haut les valeurs du « Défi Voile - Solidaires En Peloton ». 

On ne remerciera jamais assez Thibaut Vauchel-Camus. Il a changé la vie de Lou.

Jaufrey,

papa de Lou

Accepter la maladie

C'est désormais à travers son engagement que Lou accepte sa maladie. Murée dans le silence, durant les premières années, elle est à présent ambassadrice engagée. "Maintenant, je suis très attachée à ce bateau et à toute l'équipe Défi Voile" confie-t-elle. 

On a réalisé que l'on avait passé un vrai cap, lorsque Lou a dit "c'est grâce à l'ARSEP si je vis tout ça".

Rachel,

maman de Lou

 

Franchir un cap

En novembre dernier, quand l'heure du départ de la Route du Rhum a sonné, Thibaut Vauchel-Camus voulait offrir la victoire à Lou. L'océan en a voulu autrement. La traversée a été semée d'obstacles. Alors qu’il était en tête Défi Voile - Solidaires En Peloton a chaviré. Remorqué vers les Açores, le bateau a finalement été sauvé.

Une mésaventure qui n'a pas entaché l'espoir et la volonté pour le skipper et pour Lou de voir avancer la recherche contre la sclérose en plaques… Le combat de Lou continue. 

"Lou de Mer", un documentaire d'Olivier Chasle à voir dès maintenant sur france.tv ou sur France 3 Bretagne, le jeudi 4 mai à 22h45.