Tennis : “L'Open de Rennes prend une autre dimension” selon Matthieu Blesteau, directeur du tournoi

L'Open de Rennes 2020 se déroule au Liberté à Rennes, une salle bien plus grande que la salle Colette Besson, où se déroulait le tournoi auparavant. / © France télévisions
L'Open de Rennes 2020 se déroule au Liberté à Rennes, une salle bien plus grande que la salle Colette Besson, où se déroulait le tournoi auparavant. / © France télévisions

Le 14e Open de Rennes a débuté lundi 20 janvier dans un nouvel écrin : le Liberté et sa capacité de plus de 3000 places. Près de deux fois plus que la salle Colette Besson. Un facteur qui donne au tournoi "une autre dimension" sur plusieurs plans, selon Matthieu Blesteau, directeur de l'événement. 

Par L.H.

En passant de la salle Colette Beson de Bréquigny au Liberté à Rennes, l'Open de Rennes "change du tout au tout" assure Matthieu Blesteau, le directeur du tournoi de tennis. 

Lancée lundi 20 janvier, la 14e édition de l'événement compte bien attirer de nombreux spectateurs, de par la capacité de la salle et les commodités alentours : parking et transports en commun. 

"On est en mesure d'accueillir bien plus de public. 4 000 scolaires ont par exemple été invités cette semaine par l'organisation. Ça va permettre de continuer à développer le tournoi, qui prend une nouvelle dimension" selon Matthieu Blesteau. 

Un levier non négligeable donc pour l'Open de Rennes qui, cette année encore, accueille quelques tennismen connus sur les courts. A l'image de l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky (ex n°31 au classement ATP/ tête de série n°1 à l'Open de Rennes) et plusieurs membres du top 200 mondial : l'Allemand Oscar Otte (n°163), le Serbe Danilo Petrovic (n°166) ou encore le Slovaque Lukas Lacko (n°178). 

Des Bretons en compétition ce mardi

Du côté des Bretons, Quentin Queydan n'a pas réussi à intégrer le tableau final, suite à sa défaite 6-3/6-0 contre Corentin Denolly. L'espoir d'un sacre brétillien repose donc sur les épaules du Pontivyen Evan Furness, qui affrontera Uladzimir Ignatik, et de Manuel Guinard (n°297 au classement ATP).

Le Malouin est impatient de débuter la compétition : "sportivement, je pense que j'ai progressé au niveau tactique, au niveau de mon jeu. C'est un peu plus clair dans ma tête. A moi de bien exploiter ça sur le terrain maintenant" affirme celui qui lancera son tournoi ce soir contre Antoine Escoffier, n°371 au classement ATP. 

Le reportage de Thierry Bréhier, Corentin Belard, Thierry Bouilly et Gwenaël Hamon : 

 

Sur le même sujet

Les + Lus