Tout roule pour le vélo-cargo en centre-ville. "On vient concurrencer la deuxième voiture d’un foyer"

Ils peuvent transporter 5 personnes et presque 250 kilos de charge. Les vélos-cargos envahissent les centres-villes. Derrière le guidon, des familles plutôt aisées, des transporteurs ou encore des artisans. Ces cycles viennent remplacer les véhicules motorisés qui les avaient fait disparaître au milieu du siècle dernier. Reportage à Rennes, la troisième ville la plus cyclable de France.

"Je peux mettre quatre vélos allongés, ça passe là-dessus !" Damien montre l'avant de son vélo-cargo sur lequel il empile les deux roues. Ce réparateur rennais s'occupe de temps en temps d'aller vider quelques locaux ou copropriété des cycles qui y sont abandonnés. Il y va systématiquement avec son vélo-cargo. "Je reste en sécurité, car je peux monter le guidon pour garder la possibilité de manœuvrer."

LIRE : Transport des enfants, des courses ou du matériel de travail : comment choisir le vélo-cargo idéal

Ces dernières années, ils ont fait leur apparition un peu partout à Rennes, comme dans la plupart des grandes villes bretonnes et françaises. Les vélos-cargos rencontrent un succès grandissant. Ils permettent de transporter enfants et marchandises à l’avant. Ils remplacent aisément un utilitaire ou une voiture. 33 000 vélos-cargos ont été vendus en 2022 en France.

De 2 000 à 10 000 euros

Dans sa boutique du centre-ville de Rennes, Jérôme Seigneur, propose des vélos-cargos, mais aussi des "longtail bikes", un vélo robuste avec un centre de gravité très bas permettant de porter des charges lourdes ou des personnes à l’arrière. Des cycles qui ont un coût pouvant aller jusqu'à 9 ou 10 000 euros.

"Il existe plusieurs solutions pour investir dans ce type de vélo, explique Jérôme Seigneur en se voulant rassurant. On a des clients qui ont pris la décision de vendre une voiture pour acheter un vélo-cargo. La vente de la voiture compense l’achat."

Un vélo qui vient concurrencer la deuxième voiture

Chez Galian Cycle, une entreprise rennaise, on y croit au vélo-cargo. Ils viennent de développer dans leur atelier un tout nouveau vélo-cargo capable de transporter jusqu’à cinq personnes. "Ça permet une capacité de port hyperimportante avec deux enfants à l’avant et deux à l’arrière, plus un pilote, explique Vincent Renard, cofondateur de Galian Cycle. Ça fait cinq personnes. Là, on vient vraiment concurrencer la deuxième voiture d’un foyer."

LIRE : "L'aventure, c'est prendre le temps de la rencontre". Comment voyager autrement, en cargo, à pied, à vélo, dans un monastère, dans des maisons d'écrivains.

Ce vélo-cargo peut supporter 250 kilos de charge. Si seuls dix exemplaires existent pour le moment, les trois associés à l’origine de cette innovation prévoient d'en vendre 158 cette année.

Très populaire au début du XXe siècle

Au début du XXᵉ siècle, le transport de marchandises en courte distance est couramment réalisé à vélo ou triporteur en France comme au Danemark. Dans les années 1950, les vélos-cargos perdent de leur attractivité face à l’essor des véhicules motorisés.

"Les premières initiatives de la "cyclogistique" - l’organisation et la réalisation du transport de marchandises ou de biens réalisées en cycle - reviennent en France au début des années 2000, explique dans un rapport l'Observatoire des cyclo-mobilités professionnelles. Le vélo-cargo explose à partir de 2020 avec la montée de l’e-commerce, de la crise sanitaire et de la prise de conscience écologique."

Une cyclogistique qui vient apporter aujourd’hui de véritables solutions à des problématiques comme la congestion des centres-villes, la crise climatique ou la pollution.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité