Un rhumatologue rennais une nouvelle fois accusé d'agression sexuelle

Un rhumatologue rennais désormais à la retraite est une nouvelle fois accusé d'attouchements sexuels. Il a déjà été condamné deux fois. Son procès a été reporté, et une nouvelle plainte a été posée. Un de ses victimes présumée témoigne.

Par Stéphane Grammont

Le procès d'un rhumatologue à la retraite a été reporté ce jeudi en correctionnelle, mais ce n'est que partie remise. A l'origine de cette audience, une plainte déposée par Justine pour des faits remontant à 1991. Une nouvelle disposition rallonge le délai de prescription pour des faits d'attouchements sur mineurs par des personnes ayant autorité à 20 ans après la majorité. Justine a 36 ans aujourd'hui.

Les faits ce sont passés au Centre de rééducation fonctionnelle de Beaulieu, à Rennes. Ce rhumatologue a en outre déjà été condamné deux fois pour ces mêmes motifs en 1999. Selon la direction de l'établissement, il ne consulte plus mais ne rempli que des tâches administratives.

Aujourd'hui à la retraite, trois plaintes sont en cours contre lui, sans qu'il ny ait jamais eu d'instruction. D'après l'association contre les Violences Faites aux femmes au Travail, une nouvelle plainte a été déposée à son encontre suite à la publicité faite autour de ce procès.




Sur le même sujet

Les + Lus