"Une peine rarement prononcée". 6 ans de prison ferme pour le chauffard qui a mortellement fauché le patron d’Hellowork.

Le jeune homme qui a renversé mortellement Jérôme Armbruster, l’un des fondateurs de l’entreprise Hellowork, dans la nuit du 18 au 19 janvier à Rennes, a été condamné à 6 ans d’emprisonnement. Il pourrait faire appel.

Ce lundi soir, la petite salle d’audience du tribunal judiciaire de Rennes est pleine à craquer. Les amis et la famille des prévenus sont venus en nombre. Les proches de la victime sont moins nombreux. La douleur est trop forte.

Pour ces derniers, c’est tout de même le soulagement à l’annonce du jugement. 6 ans d’emprisonnement ferme pour le conducteur du véhicule. Le jeune homme de 20 ans a été reconnu coupable d’homicide involontaire aggravé par deux circonstances. La consommation d’alcool et de cannabis ont été retenues mais pas celle de cocaïne.

C’est une peine très lourde, rarement prononcée en terme d’homicide involontaire. C’est à la mesure du comportement inadapté de ce jeune garçon.

Maître Olivier Pacheux l’avocat de la famille.

Vitesse, alcool et stupéfiants

Dans la nuit du 18 au 19 janvier dernier, le chauffard et deux copains de collèges fument des joints à domicile. Le principal prévenu boit aussi plusieurs verres de vodka.

Ils décident ensuite de se rendre en discothèque. La voiture traverse Rennes à tombeau ouvert. 143 km/h, la Clio grille les feux rouges, jusqu’au carrefour de la route de Lorient sur la commune de Vezin-le-Coquet. Un homme de 53 ans traverse la chaussée. Il est violemment fauché par le véhicule qui arrive à pleine vitesse dans cette zone limitée à 50 km/h. Jérôme Armbruster est projeté à 70 mètres de l’impact et son vélo est disloqué.

A LIRE AUSSI: "Il était complètement bourré" et "grillait tous les feux rouges". Les témoignages accablants des passagers du véhicule qui a fauché et renversé le président d'Hellowork

Le décès brutal du cofondateur de l’entreprise Hellowork, père de deux enfants, est un choc pour tous ses proches. Un émouvant hommage lui a été rendu lors de l’audience. Si la lourde peine prononcée par le tribunal judiciaire est proportionnée pour l’avocat des parties civiles, le travail de deuil va être long.

Déjà condamné pour les mêmes faits

"La famille est toujours dans sa douleur, témoigne Maître Olivier Pacheux. Ils sont complètement abasourdis et ça va prendre quelques mois pour réaliser ce qui s’est passé. C’est important pour eux d’avoir eu la possibilité de s’exprimer à cette audience aujourd’hui."

Le jeune chauffard a été condamné en état de récidive légale après une première condamnation pour délit de fuite et conduite sous l’emprise d’alcool et de stupéfiants. Les deux autres passagers du véhicule écopent de 12 mois d’emprisonnement avec sursis.

Les prévenus ont indiqué avoir pris conscience de la gravité de leurs actes et exprimé leurs regrets. Leur avocat a indiqué qu'il se réservait la possibilité de faire appel. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité