VIDEO. Jeanne Dark : du théâtre en live sur Instagram depuis la scène du Théâtre National de Bretagne, les 18 et 19 mars

Publié le Mis à jour le
Écrit par Benoit Thibaut

Jeanne Dark. La nouvelle création de Marion Siéfert est une première. La pièce de théâtre est pensée pour deux publics en face à face, l'un dans le théâtre, l'autre en direct sur instagram. Jeanne, 16 ans, va prendre la parole via son compte _jeanne_dark_ , et il ne faut pas rater ça. Rencontre.

_jeanne_dark_ est une pièce pour deux publics. L’un présent face à la scène du théâtre, et l’autre qui assiste à la représentation en direct sur instagram. C'est la première fois qu'une pièce de théâtre pousse la mise en scène en direct, sur et pour instagram, le réseau social le plus présent chez les jeunes.

LE LIEN POUR SUIVRE LE DIRECT

Deux mises en scène qui se confrontent et qui tiennent par la performance de Helena de Laurens, et par le travail de Marion Siéfert, autrice et metteuse en scène qui tire les ficelles de cet incroyable besoin d’expression qu’a Jeanne.

Ce n’est pas du théâtre filmé et diffusé sur un réseau social, c’est du théâtre cinématographié comme vit une jeune fille de 16 ans, téléphone greffé à la main et les yeux rivés sur l'écran.

Jeanne est cette adolescente, avec des problèmes de son âge. Pas assez à la mode, mal dans sa peau, bonne élève malgré tout, mais moquée, harcelée sur les réseaux sociaux, et n’arrivant pas à s’ouvrir à des parents trop présents.

Alors le jour, où enfin une fenêtre de liberté sur son quotidien qui l’écrase va se présenter, elle va s’y engouffrer. Jeanne va allumer son smartphone et lancer un Live. Elle va parler, seule, face à sa caméra, face à ceux qui seront présents sur les réseaux sociaux. Et advienne que pourra.

Son long monologue, Jeanne va le lancer pour répondre à ces détracteurs et essayer de mettre fin à sa souffrance.

Voici le point de départ de _jeanne_dark_ de Marion Siéfert.

Pour ne pas manquer ce moment de théâtre intense et de voyeurisme sur instagram, voici le compte à suivre jeudi 18 et vendredi 19 mars. La pièce comme un direct n’est pas enregistrée et disparaitra du réseau social dès la fin de la représentation, située sur la grande scène du Théâtre National de Bretagne à Rennes.

Le côté pièce de théâtre sur Instagram n'a rien à voir avec la situation sanitaire. C’est un choix qu’avait pris Marion Siéfert lors de son processus de création.


"J'avais trouvé la forme de la pièce"

" Au départ, j’avais le titre, la figure de Jeanne d’Arc. Je me suis aperçue que le personnage de Jeanne Dark,  faisait écho à un moment de ma vie, l’adolescence, et à une éducation très catholique que j’avais reçu. Je me suis dit que c’était avec cette matière là, très personnelle, très intime, que j’avais envie de travailler.

Loin de l’auto-fiction, je voulais vraiment construire un personnage et j’avais envie qu'il s’adresse à la génération d’aujourd’hui ".

Je voulais quelque chose de très direct, de très immédiat et qui parle à cette génération-là. C’est de cette manière que j’en suis venue à Instagram.

Marion Siéfert

" J'ai voulu confronter un live sur un réseau social, au live du théâtre. Les mettre face à face, en miroir l’un de l’autre, avec au centre ce personnage qui est l’interface entre tous ces regards. Quand j’ai eu cette idée-là, j’avais enfin trouvé la forme de la pièce.

Et ensuite j’ai pu commencer à écrire. "

Ce texte, Marion Siéfert l’a voulu incarné par Helena de Laurens.

" Helena et moi, nous sommes très cinéphiles. Helena est quelqu’un qui avait déjà un grand sens du cadrage, qui se photographiait elle, et des partie de son corps. C’est quelqu’un qui a déjà l’expérience ludique de l’image, et de ce qu’elle peut produire. Je me doutais en lui proposant le projet, que tout allait prendre ".


Instagram en direct sur scène

Tous les cadrages de la pièce en live sur Instagram sont extrêmement travaillés, extrêmement précis. Marion Siéfert explique que " tout est dans un story board que l’on a construit le long des répétitions, et Helena réalise ceci en direct sur scène ".


Dans l’intimité d’une chambre

" La scène se passe dans chambre d’Helena. Comme une trés grande chambre vide, aux dimensions inhabituelles. Une chambre conçue par la scénographe Nadia Lauro.

De part et d'autres de cette chambre blanche, immaculée, deux écrans verticaux retransmettent en direct l'écran du téléphone portable de Jeanne.".

Helena est en train de jouer face à son téléphone, comme une marionnettiste qui manipulerait à vue sa marionnette.

Marion Siéfert

" Les spectacteurs du théâtre voient à la fois, Helena en train de jouer face à son téléphone, comme une marionnettiste qui manipulerait à vue sa marionnette. Ils voient sa gestuelle et la chorégraphie mise en place pour effectuer les cadrages.

Helena est trés physique, trés danseuse. Les spectateurs du théâtre peuvent naviguer entre les deux points de vue très différents. "

Cependant, à cause des restrictions sanitaires et de la (regrettable) fermeture des théâtres, le public devra se contenter du live Instagram. Mais pour cette création, c’est déjà beaucoup.

 

_jeanne_dark_

jeudi 18 mars et vendredi 19 mars à 20h30

Sur Instagram depuis le Théâtre National de Bretagne 

► Ici nous vous proproserons le direct