Au "bistrot d'Émile", dans cet Ehpad de Saint-Malo, on boit, on discute... "Et on vient y rencontrer des beaux garçons"

À Saint-Malo, un bistrot a été aménagé dans un Ehpad. Objectif : créer du lien entre les résidents ainsi qu'avec les familles qui viennent leur rendre visite.

Transformer un lieu plutôt vide et froid en une place de village. C’est un peu l’idée de ce bar pas comme les autres : "Le bistrot d'Émile", c'est son nom, a été installé au sein d'un Ehpad de Saint-Malo.. Il veut créer du lien entre les résidents et avec les familles qui viennent leur rendre visite. 

Prenez Marie, par exemple. Cette résidente est plutôt du style à rester dans sa chambre. Mais ce mardi, elle est au rendez-vous. "Pour rencontrer de beaux garçons et de belles filles" confie-t-elle

Un bistrot ouvert tous les mardis

Le bistrot est ouvert depuis deux semaines. Tous les mardis pour l’instant. Y vient qui veut. Familles, personnels de l’Ehpad et résidents.

"C’est une bonne idée, dit Robert, un autre résident. Je suis timide, alors bon, avec du monde comme ça, des parents qu’on connaît, c’est plus facile".

"Alors effectivement ce n'est pas de la mondanité suprême, ajoute Jeanine, résidente elle aussi. Mais il y a un charme dans cet endroit et la vocation de bouger. C’est plein de monde, les gens viennent spontanément".

Il y a un charme dans cet endroit et la vocation de bouger.

Jeanine

Résidente de l'Ehpad

Pas d'alcool mais beaucoup de convivialité

Le service est assuré par le personnel et des bénévoles. C’est Jeanine, l’ancienne coiffeuse de Saint-Domineuc, un village voisin, qui tient la caisse.

Thé, café, jus de fruits, au choix, mais pas d’alcool. Et c’est bien la seule différence avec le café du village. Car pour le reste, tout y est. Surtout la convivialité et le plaisir d’être ensemble.

 "C’est moins triste, raconte Claudine Sourcin, une fille de résidente. C’est une bonne petite journée pour eux. Et pour nous aussi, ça nous donne du baume au cœur".

C'est moins triste. Et pour nous aussi, ça donne du baume au coeur.

Claudine Sourcin

Fille d'une résidente

Le bistrot d'Émile cherche des bénévoles

"D’habitude il y a des petites activités dans les services, explique Anne-Sophie Baslé, une animatrice. C’est le moment où il y a émulsion, on peut se rencontrer, partager tout ce qui s’est passé pendant le week-end".

D’autres Ehpad comme celui-ci ont ouvert des cafés en Bretagne. Celui de Saint-Malo cherche des bénévoles pour le service, le mardi entre 14 et 17 heures.