Littoral : gréements, objets de marine et couleur des bateaux

En Normandie, Yves Capard est gréeur de voilier traditionnel. A Saint-Suliac, Serge Le Louët vous reçoit dans sa caverne aux trésors qui déborde d'objets de marine. Et enfin, nous verrons que peindre la coque des bateaux permet de donner de jolies couleurs à la mer. 

La brocante de marine de Saint-Suliac est une invitation au voyage dans l'histoire de la Marine
La brocante de marine de Saint-Suliac est une invitation au voyage dans l'histoire de la Marine

Cette semaine dans Littoral, nous vous proposons de voyager dans le temps et dans l'histoire du patrimoine maritime.

En Normandie, Yves Capard est un amoureux de la voile traditionnelle, il est gréeur de métier. Il vit son amour pour le beau, l'ancien, le fait main au quotidien. Retraité de la marine marchande, honfleurais, Yves Capard s’adonne à sa passion : le gréement des voiliers anciens. Il est l’un des rares à encore maîtriser ce savoir-faire, collecté au fil des années.

Avec les Anciens, il y avait toujours une recherche d'esthétique. Ils ont inventé des pommes, des nœuds, des choses belles à voir alors que si on avait fait une série de demi-clé, ça tenait pareil, mais c'était pas si beau à l’œil. C'est ça qu'il faut essayer de sauvegarder

Yves Capard

Devenu l’un des derniers experts en la matière, il travaille sur les plus beaux vieux gréements basés en Normandie : le Marité, Marie-Fernand, Fleur de Lampaul… Nous l’avons rencontré dans le Val de saire, entre Saint Vaast la Hougue et Barfleur, ses nouveaux ports d’attache.

A côté de Saint-Malo, à Saint-Suliac, Serge Le Louët à poser pied à terre après de longues années passées à la pêche. Un temps durant lequel il a développé une passion pour les objets liés à la mer et à la navigation. En accumulant tous ces trésors de mer et toutes les histoires qui en découlent, il a souhaité changer de métier et partager cette richesse du patrimoine maritime. Aujourd'hui, il tient une brocante marine...

En 2009, il a ouvert, dans un ancien garage: le Rocher du Corsaire .  Ce  «  petit paradis maritime  » comme il le cite  recèle des trésors  parfois vieux  de plusieurs siècles. Derrière chaque pièce qu'il récupère et qu'il sauve de l'oubli, il y a une histoire. Comme un devoir de mémoire, Serge s'évertue à la transmettre avec humour et rondeur.

Si j'avais été moins con, j'aurais fait des études d'histoire, d'histoire maritime car elle est très riche. Ce que je trouve regrettable c'est que l'on ne l'enseigne pas dans les écoles maritimes aujourd'hui.

Serge Le Louët


Sa passion des objets maritimes ne s'arrête évidemment pas aux portes de sa boutique. Sa maison est devenue un musée et certaines pièces de collection des membres de la famille !

 

Gréements, objets de marine et couleurs sur l'eau

 

Les bateaux de plaisance sont majoritairement blancs, les bateaux de la Marine sont gris et ceux de la SNSM orange. Mais toute une palette de couleurs est possible en matière de peintures de bateaux selon leur fonction et leur grandeur. C'est en visitant la plus grande cabine de peinture sur le port du Légué à St Brieuc, mais aussi de petits chantiers de la rade de Brest que nous en saurons plus sur les critères de choix de couleurs, celles qui donnent de jolies couleurs à la mer.

Littoral c'est le samedi 16 Janvier  à 11h30 en Normandie et dans les Pays de la Loire  et le dimanche 17 janvier à 12h55 en Bretagne..

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littoral patrimoine culture